BiblioMonde

Lénine

par Jean-Jacques Marie

( Livre )
Balland
2004, 500 p., 25 euros

Collection : Voix et regards - ISBN : 2715814887

Une biographie toute en nuance

« Hier, ses écrits connaissaient, dans le monde, des tirages supérieurs à ceux de la Bible; ils sont devenus quasiment introuvables. En 1970, l'UNESCO organisait un colloque mondial pour le centième anniversaire de sa naissance ; aujourd'hui, Lénine est couvert de boue par ceux-là même qui l'idolâtraient : l'ancien chef-adjoint de la direction politique des forces armées soviétiques, pour n'en citer qu'un, l'accuse, désormais, d'avoir "déchaîné l'Antéchrist sur les espaces de la Russie".

Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, que Hélène Carrère d'Encausse, la Secrétaire perpétuelle de l'Académie française qualifie "d'inventeur politique exceptionnel, le seul de ce siècle", avait pourtant, au moment de sa mort, en janvier 1924, perdu le contrôle du parti qu'il avait fondé en 1903. Et l'Internationale qu'il avait créée en 1919 pour impulser la révolution dans le monde, a été dissoute par son successeur dès 1943, sans que ladite révolution l'ait emporté nulle part. L'État, enfin, qu'il avait bâti en 1917 au milieu des ruines, s'est effondré, soixante-sept ans après sa mort. Qu'est donc l'héritage de cet "inventeur politique" ?

Pour comprendre cet homme, qui a marqué de son empreinte le XXe siècle, et son histoire, inséparable du séisme qui a secoué la planète en 1914, il fallait aller au-delà des légendes et des jugements moraux ou moralisateurs; au-delà des passions. Mais il fallait, encore, reprendre une à une toutes les étapes de sa vie à la lumière des informations révélées par les archives soviétiques momentanément ouvertes, en 1989, avant d'être, pour certaines, remises sous le boisseau. Ni hagiographie, ni réquisitoire, cette nouvelle biographie de Lénine peut être lue comme définitive. » (présentation de l'éditeur)

« L’auteur propose en effet de son personnage une lecture bien différente de celle de Stéphane Courtois ou Nicolas Werth, qui mettent en avant les responsabilités de Lénine dans la construction d’un régime dictatorial en URSS et le lien "filial" entre lui et Staline. Jean-Jacques Marie insiste sur la souplesse de Lénine, même s’il reste toute sa vie tourné vers son but ultime : la révolution socialiste mondiale.(...)

Jean-Jacques Marie nous le montre marginalisé par les nouvelles recrues du parti – ce qu’on ignorait largement. Surmené, il est peu à peu supplanté par Staline, qui surveille de très près l’évolution de sa maladie. En définitive, Jean-Jacques Marie nous livre un Lénine complexe, multiple et – ce qui est la force et l’originalité de ce livre – fragile. Une fragilité qui est celle de l’édifice qu’il a voulu imposer à des millions d’hommes et de femmes. » (extrait d'un commentaire de L'Histoire)


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com