BiblioMonde

Légende d'Alexandre (La)

par Jacques Lacarrière

( Livre )
Gallimard
Collection Folio
2002, 206 p., 4 euros

ISBN : 2070417212

Roi de Macédoine à vingt ans, Alexandre conquiert l'empire perse à vingt-cinq, une partie de l'Inde à trente, avant de mourir à Babylone trois ans plus tard. Épopée fulgurante propre à stimuler les imaginations. Plus tenace que l'histoire, la légende d'Alexandre le Grand s'est installée dans les esprits, véhiculant non seulement la mémoire du réel, mais aussi le merveilleux qu'elle a fait naître. Jacques Lacarrière met en scène le texte écrit en Égypte au IVe siècle, repris ensuite dans tout le monde médiéval. Il nous invite à suivre une histoire qui se déroule à la façon d'un grand récit initiatique dont le héros n'est pas un roi engagé dans l'aventure militaire, mais un conquérant de l'Absolu qui, tel Héraclès, Gilgamesh ou Ulysse, tente d'élucider le monde.

« On connaît par de nombreux ouvrages l'histoire et la vie d'Alexandre le Grand mais on connaît moins bien en France les légendes que cette histoire et cette vie ont inspirées dans l'imaginaire de la Grèce. Quatre siècles après la mort du conquérant, paraît en grec à Alexandrie un récit retraçant les exploits d'Alexandre mais surtout sur le mode fantastique. Un fantastique qui nous entraîne sur des terres, des mers et des contrées où bien sûr Alexandre ne s'est jamais aventuré. Mais quelles fables et quelles inventions ! Ne va-t-il pas jusqu'aux extrémités du monde près du Pays des Bienheureux, pour tenter de pénétrer vivant au Paradis ? Ne traverse-t-il pas les Enfers avec toute son armée ? Ne découvre-t-il pas, au pied d'une mystérieuse montagne peuplée d'hommes à tête de chien, une source miraculeuse qui n'est autre que la Fontaine de Jouvence ? Enfin, ne va-t-il pas jusqu'à descendre tout au fond de la mer dans un tonneau de verre pour connaître les mystères de l'abîme ? Je n'ai jamais apprécié particulièrement les conquérants, grands ou petits, mais il faut dire qu'Alexandre ne fut pas un conquérant comme les autres. C'est pourquoi j'ai tenu à traduire ce texte mirifique, célèbre en Grèce mais inconnu ou oublié en Occident. Car dans tout le cours de ce récit, on voit bien qu'Alexandre ne s'aventure pas au bout du monde pour le lucre ou la gloire mais pour en percer le secret et accéder ainsi à l'immortalité. » (Jacques Lacarrière, 2000)

« Le livre de Jacques Lacarrière met en présence deux représentations, l'une littéraire, l'autre picturale. L'un des mystères de la légende d'Alexandre est sa résurgence, sept siècles après la mort du conquérant, dans un texte dont l'auteur, le pseudo-Callisthène est un grec d'Egypte qui vécut à Alexandrie au troisième siècle. C'est ce texte dont les versions se multiplient ensuite qui va propager la légende d'Alexandre pendant tout le Moyen Age européen, et jusqu'à la fin du XVIIe siècle. Face à lui, et joliment commentées, par Christiane Raynaud, les miniatures commandées par le duc de Bourgogne Philippe le Bon en 1448, à la fois pour son bonheur artistique et pour appuyer ses prétentions à une couronne royale. L'ensemble enchante. La traduction de Lacarrière est pleine de saveur. Les miniatures bourguignonnes sont restituées avec une finesse et une fraîcheur qui font bénir la technique. Pas de tape-à-l'oeil, c'est parfait. » (extrait d'un article de Pierre Lepape, Le Monde 10 décembre 1993 qui se rapporte à l'édition illustrée de l'ouvrage : Alexandre le Grand, somptueusement élité par Le Félin, 65 € - ISBN : 2866451465)

La photo ci-contre correspond à l'édition illustrée et non à l'édition de poche



____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com