BiblioMonde

Les Ismaéliens d'Asie du Sud : gestion des héritages et productions identitaires

par Michel Boivin (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Harmattan (L')
Collection Recherches Asiatiques
2008, 228 p., 21 euros

ISBN : 978-2296060876

Les Ismaéliens sont des musulmans chiites qui, bien que répandus sur tous les continents, sont principalement originaires d'Asie du sud. L'objet de cet ouvrage est de faire le point sur les études ismaéliennes en France. Les auteurs des contributions présentées ici sont aussi bien des chercheurs confirmés que de jeunes doctorants. Le fait ismaélien est abordé sous des angles variés qui reflètent certes la diversité des approches - anthropologique, historienne, sociologique, littéraire etc. - mais surtout l'intérêt que suscitent ces communautés musulmanes qui ont toujours représenté la dynamique intégrative de l'islam. Loin de rejeter les autres religions, l'ismaélisme s'est en effet toujours appuyé sur une interprétation symbolique des textes scripturaires de l'islam qui lui a permis de s'adapter à des contextes culturels divers. Les Ismaéliens privilégient encore aujourd'hui l'esprit de l'islam sur la lettre, ce qui explique la diversité du fait ismaélien lui-même. Cet ouvrage présente par conséquent un visage de l'islam qui est à contre-courant des clichés de violence et de radicalisme véhiculés par des médias qui ne font qu'amplifier démesurément une actualité avide de sensations.

« Les ismaéliens sont très minoritaires dans ces deux pays, mais leur influence est largement supérieure à leur nombre. Pour deux raisons principales. En premier lieu, les Khojas ont été rapidement dominés par des groupes de marchands (qui avaient intégré une partie de leur clientèle, y compris lorsque leur statut était impur). Comme pour d’autres minorités comme les Parsis (zoroastriens de l’Inde), ils se sont appuyés sur la colonisation pour asseoir leur essor économique à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle. Par exemple, ils fournissaient au début l’armée britannique en cuir (harnais, selles des chevaux etc.). Deuxièmement, leur rayonnement est lié à celui de l’Aga Khan. C’est un richissime homme d’affaires qui a largement investi dans le sous-continent indien. Il est de ce fait reçu comme un quasi chef d’État. Cela n’empêche que les islamistes du Pakistan les considèrent comme non musulmans, et en Inde ils sont la cible des partis fondamentalistes hindous. » (extrait d'un entretien avec Michel Boivin)

Préface de Denis Matringe

Dans BiblioMonde


Notre dossier sur le Pakistan

Notre dossier sur l'Inde

 
© BiblioMonde.com