BiblioMonde

Les juifs, la mémoire et le présent

par Pierre Vidal-Naquet

( Livre )
Points
Collection Essais
1995, 506 p., N�301, 9.45 euros
Première édition : 1981
Série : Points Essais - ISBN : 2020205262

Recueils de textes parus dans diverses publications : à la fois des études scientifiques sur l'histoire politique et intellectuelle du judaïsme autour du Ier siècle de notre ère, des « interventions » sur l'histoire présente des juifs et d'Israël, enfin deux préfaces consacrées à l'assimilation des juifs en France au siècle dernier et au comportement des notables juifs pendant l'occupation nazie

Les juifs, la mémoire et le présent. Sous ce titre ont paru, en 1981 et 1991, deux recueils rassemblés ici. Y sont regroupés des textes très divers : articles scientifiques sur les crises et les affrontements qui ont ébranlé le judaïsme, du IIe siècle avant notre ère aux négateurs du grand massacre du XXe siècle. Sont également repris des préfaces à des ouvrages de passion et de raison, des reportages en Israël, des prises de position dans la presse quotidienne ou hebdomadaire. Il se trouve que Pierre Vidal-Naquet, qui a choisi le monde antique gréco-romain comme l'objet d'études historiques, est aussi un Juif. En tant que tel, il s'efforce de penser dans l'histoire, la mémoire, le présent, le destin des siens : journaliste ou historien de métier, c'est un même homme qui a écrit tous ces textes au nom d'un même engagement existentiel.

«  L'ouvrage s'ouvre sur une étude croisée des œuvres de Flavius Josèphe et du Livre du prophète Daniel, deux textes de transition, qui témoignent de la confrontation entre l'hellénisme et le judaïsme, mais plus encore deux personnages hybrides, deux figures de la dualité du juif de la Diaspora, à la croisée des cultures et de leur vision du futur. Deux figures du lointain mais qui ne sont pas pour autant totalement étrangères à notre modernité, et l'on comprend que Pierre Vidal-Naquet s'y soit attaché tant cette question de l'identité plurielle traverse toute sa réflexion.

Après les bouleversements du premier siècle, qui vit l'essor des mouvements messiano-apocalyptiques, l'insurrection de 66 contre Rome et la défaite finale dans le suicide collectif de Masada, racontés par Josèphe, le judaïsme se détourna de l'histoire au-delà des événements fondateurs fixés dans le récit biblique. Le futur se dilata jusqu'à l'horizon messianique. Masada fut oublié et Josèphe ignoré, pour très longtemps.

Il fallut attendre la fin du XVIIIe siècle, la diffusion des idées émancipatrices des Lumières en Europe occidentale d'abord, pour que le cours des événements sociopolitiques, comme objet de connaissance et comme enjeu, pénètre le monde juif, suscitant de nouveaux espoirs séculiers et de nouvelles formes de dualité. » (extrait d'un article de Nicole Lapierre, Le Monde 13 Septembre 1991)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com