BiblioMonde

Lumumba, un crime d’État

par Colette Braeckman

( Livre )
Aden
2009, 102 p., 10 euros
Première édition : 2002
Collection : Sur des charbons ardents - ISBN : : 978-2805900259

Une critique de la commission parlementaire qui se pencha sur l'assassinat du Premier ministre congolais le 17 janvier 1961. La célèbre journaliste y dévoile les différents enjeux qui motivèrent l'élimination du leader nationaliste et n'hésite pas à montrer du doigt les instigateurs et les complices du crime

« Durant deux ans, une commission d’enquête parlementaire belge a tenté d’élucider les responsabilités de Bruxelles dans l’assassinat du Premier ministre congolais Patrice Lumumba, en juillet 1960. Dans cet opuscule dense et limpide, Colette Braeckman commente les conclusions, trop prudentes à ses yeux, de cette commission. Si la responsabilité morale des autorités belges est établie de manière "irréfutable", des zones d’ombre demeurent : l’implication américaine, le contexte international, les ressorts profonds de la haine distillée contre Lumumba dans la métropole. Malgré ces limites, le rapport officiel a le mérite d’établir l’essentiel des faits et montre que les plus hautes autorités de l’État belge ont, a minima, encouragé un véritable crime d’État. Pour Colette Braeckman, les conséquences historiques de cet assassinat se font sentir jusqu’à nos jours dans le Congo-Kinshasa en guerre. L’ouvrage reproduit trois documents : les conclusions de la commission d’enquête, le fameux discours de Lumumba dénonçant devant le roi Beaudoin les méfaits de la colonisation belge et un témoignage exceptionnel sur les dernières paroles du leader nationaliste assassiné. » (Anne-Cécile Robert, extrait du Monde diplomatique, juin 2002)

Sur la Toile


Autopsie d'un crime d'État : La Commission parlementaire, qui enquête sur la mort de Patrice Lumumba, explore les pistes ouvertes par Ludo De Witte, auteur d'un livre révélant la responsabilité accablante de la Belgique dans l'assassinat du leader nationaliste. Récit d'un meurtre néocolonial. par Jean-Marc Veszely, Le Soir, 2 mai 2001

La Belgique a laissé la CIA assassiner Patrice Lumumba  : La Commission d’enquête de la Chambre des représentants de Belgique a rendu son rapport sur l’assassinat de Patrice Lumumba après un vif débat chez nos voisins du nord. La commission exhonère le pays de toute responsabilité directe, mais admet qu’elle a laissé faire. La Commission s’emploie à faire retomber la culpabilité sur les seuls Katangais et à passer sous silence la responsabilité américaine. Pourtant, dès 1975, la Commission Church du Sénat des États-Unis révélait le complot de la CIA contre Patrice Lumumba. (15 décembre 2001)

Commission d’enquête sur les circonstances de l’assassinat de Patrice Lumumba

Lumumba La commission remet sa copie : Désireuse d'aboutir à un consensus, la commission Lumumba se limite à souligner la responsabilité morale de la Belgique dans l'assassinat du Premier ministre congolais. par Colette Braeckman, Le Soir, 17 novembre 2001

Commission d'enquête Lumumba : la faute établie par Colette Braeckman, Le Soir, 17 novembre 2001

Lumumba, une vie : biographie de l'ancien dirigeant congolais assassiné

La commission Lumumba : site officiel du Parlement fédéral de Belgique

La colonisation belge : site retraçant l'histoire de la colonisation belge du Congo


Dans BiblioMonde

L'assassinat de Lumumba

Les Secrets de l'affaire Lumumba

La Belgique et l'Afrique centrale de 1960 à nos jours

Ethnogenèse et nationalisme en Afrique centrale. Aux racines de Patrice Lumumba

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com