BiblioMonde

Maghreb d'André Hambourg (Le)

par

( Livre )
Somogy
2006, 96 p., 20 euros

Auteur : Bruno Gaudichon et Hélène Decaen-Le Boulanger - coédité avec le musée d'Art et d'Industrie André Diligent de Roubaix - ISBN : 8850569798

Lauréat en 1933 du prix de la villa Abd-el-Tif, l'artiste effectue un premier séjour en Algérie et au Maroc. Profondément touché, il capte avec poésie les réalités de la société coloniale, au travers de portraits, paysages et scènes urbaines. Trente ans plus tard il revient au Maroc et compose dessins et gravures qui illustreront trois ouvrages de bibliophilie : la Rose de Sable d'Henry de Montherlant, Terre des Hommes d'Antoine de Saint-Exupéry et Les Écrits de Jeunesse d'Albert Camus

Lorsqu'il arrive un peu par hasard à Alger en 1933 pour séjourner à la Villa Abd El Tif dont il est le récent lauréat, André Hambourg ne sait pas que cette étape va durer dix ans. Pour Hambourg, la rencontre avec l'Afrique du Nord symbolise la fin de ses rêves de jeunesse, et une nouvelle étape particulièrement fructueuse de son cheminement esthétique. Confronté à la lumière crue et violente du lieu, Hambourg va cependant l'apprivoiser pour traduire avec justesse les paysages sahariens, tandis que ses portraits empreints de réalisme et de poésie témoignent d'une interprétation sensible et intelligente des peuples d'Afrique du Nord.

André Hambourg (1909-1999), grande figure de la peinture moderne, est souvent associé à de subtils jeux picturaux autour de la lumière de la Normandie - qui fut son port d'attache. Cet ouvrage ouvre une porte sur un autre monde : celui des peintures réalisées lors de son séjour au Maghreb grâce au prix de la villa Abd-el-Tif. Il y restera dix ans, ce qui forgera son regard de peintre : confronté à une lumière crue et violente, il doit l'apprivoiser et traduire avec justesse les paysages sahariens, tandis que ses portraits sont empreints de réalisme, mais aussi de poésie, témoignant d'une interprétation intelligente et sensible de l'Afrique du Nord. « Voir d'abord, nous dit-il, voir longtemps. Commencer par l'intelligence intime du sujet, puis délimiter naturellement la lutte de ces masses colorées. Fuir le détail, le sacrifier à l'ensemble, éviter les minuties propres à séduire le profane. Laisser sa sensibilité traduire presque inconsciemment l'émotion choc ressentie. Bref, comprendre avec le maximum d'intelligence, interpréter avec le maximum de sensibilité. »

Sur la Toile

Un site sur le peintre

Dans BiblioMonde

D’autres livres sur les artistes dans l’Algérie coloniale

Le Maroc a inspiré d’autres peintres

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com