BiblioMonde

Maison haute (La)

par Anne Nivat

( Livre )
Fayard
2002, 235 p., 20 euros

Co-éditeur : Calmann-Lévy - ISBN : 2213613141

Des Russes d'aujourd'hui (sous-titre)

Véritable curiosité architecturale, La Maison haute, un des sept gratte-ciel de Moscou, est une ville dans la ville. Édifiée en 1952 par des détenus du Goulag, elle est l'un des emblèmes de l'« épopée » stalinienne. Pour approcher au mieux la Russie d'aujourd'hui, Anne Nivat s'est intéressée aux habitants de ce gratte-ciel. Qui sont-ils ? Comment ont-ils passé les cinq dernières décennies ? Comment acceptent-ils la transition vers la démocratie ? À travers une suite de portraits de ses occupants - des acteurs, écrivains, poètes et compositeurs célèbres, ainsi que des « nouveaux Russes » -, l'auteur déroule un tableau vivant, foisonnant, composite, parfois touchant, toujours nuancé, de la société russe contemporaine.

« Anne Nivat est allée explorer une "tour infernale" de Moscou pour peindre, à travers le récit de ses occupants, ce qu'est devenue la Russie post-communiste.

Quai des Chaudronniers, un des sept gratte-ciels staliniens de Moscou, une immense bâtisse aux faux airs d'Empire State Building, érigée sur l'ordre du Petit Père des Peuples par des zeks, ces prisonniers du Goulag. 35 étages, 800 appartements, 3500 habitants. C'était naguère l'immeuble des "préférés" du régime, militaires, académiciens, dignitaires du KGB, qui se voyaient octroyer un nombre de pièces proportionnel à leur place dans la nomenklatura… et une vue imprenable sur la capitale ! Peu à peu, la population a changé. Les héritiers des premiers occupants sont devenus des retraités sans le sou qui louent à prix d'or à des étrangers. La liste est encore pleine de noms célèbres. À chaque appartement son histoire, ses morts, ses rêves de gloire, ses illusions perdues. Sur 35 étages, la quintessence de l'immense saga soviétique… » (L'Ombre blanche, 2003)

L’édition de poche

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com