BiblioMonde

Majorelle, une oasis marocaine

par Madison Cox

( Livre )
Actes Sud
octobre 1999, 18.29 euros

Coauteur : Pierre Bergé - Photos : Claire de Virieu - Coéditeur : Vendome Press - ISBN : 2742724303

Un livre sur un des plus beaux jardin du monde, le jardin Majorelle de Marrakech, créé par le peintre Jacques Majorelle. Celui-ci donna son nom à une teinte de bleu libéralement utilisée pour peindre la maison et décorer le jardin, dans lequel il acclimata des milliers de plantes, certaines d'une grande rareté, collectionnées dans le monde entier.
Ce jardin a été récemment et superbement restauré par Yves Saint Laurent et son partenaire Pierre Bergé, avec les vibrantes couleurs primaires d'origine, auxquelles ils ont ajouté leur touche personnelle.

« Le Jardin Majorelle est un beau livre qu’on lit d’une seule traite tellement il est captivant. Sa recette est pourtant simple : des arbres et plantes rarissimes qui ont traversé des frontières et des océans pour venir éclore dans ce jardin unique en son genre au Maroc. Cette idée originale de Jacques Majorelle en a fait le collectionneur de plantes le plus passionné, et un peintre orientaliste tombé amoureux de Marrakech.

Fils de Louis Majorelle, le célèbre ébéniste français, Jacques Majorelle s’installa à Marrakech en 1919. Quelques années après, il acquit un pied-à-terre et eut l'idée d'en faire un jardin exotique. On raconte que le peintre demandait à ses hôtes de diverses nationalités de lui ramener de leur pays la plante la plus rare et la plus belle, en guise de souvenir. Et c'était fait. » (Extrait d’un article de Rachid Sami, Maroc Hebdo, mai 2001)

Du temps où Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé avaient acquis ce jardin, il était déjà en phase de détérioration. Ils décident en mars 2000 de le restaurer. Cette restauration a nécessité des moyens humains et matériels énormes. Huit millions de dirhams. Des systèmes d’irrigation automatique ont été mis en place en l’espace de neuf mois.


Cette nouveauté a permis de rationaliser les dépenses d’eau. Outre son intérêt écologique et économique, ce système d’irrigation permet de réguler la répartition de l’eau selon les heures de la journée et les besoins en eau pour chaque type de plante. Assumant leur passion pour l’art du beau, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé ont contribué à l’enrichissement de la collection rare de Jacques Majorelle. Ainsi, la flore du jardin est passée de 135 espèces en 1999 à 300 espèces aujourd’hui.
Le Jardin Majorelle est désormais la propriété de The Majorelle Trust. Cette société anglaise qui a acquis de même l’atelier et le Musée d’art islamique a fondé l’Association pour la sauvegarde et le rayonnement du Jardin Majorelle présidée par Pierre Bergé. Comme il est de coutume pour toutes les associations, cette association a un but strictement culturel et scientifique. Celui de préserver la flore de ce jardin qui regorge de curiosités botaniques. » (extrait d'un article de


Sur la Toile


La villa Majorelle (fr.)

Une vue du jardin (fr.)

Le jardin Majorelle à Marrakech (angl.)


Dans BiblioMonde

Un jardin à Marrakech

La Vie et l’œuvre de Jacques Majorelle

Jardins du Maroc, d'Espagne et du Portugal : Un art de vivre partagé

__________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi à son financement.

 
© BiblioMonde.com