BiblioMonde

Malle pleine de gens (Une)

par Antonio Tabucchi

( Livre )
Christian Bourgois
Langue d'origine : italien
Traduit par par Jean-Baptiste Para
1998, 15.24 euros
Première édition : 1992
ISBN : 226701047X

Plusieurs essais brefs sur Fernando Pessoa. La malle, c'est celle qui fut ouverte en 1968 (33 ans après la mort de l'écrivain portugais) et dans laquelle on découvrit plusieurs milliers de manuscrits signés de différents pseudonymes (qu'il appelle ses « hétéronymes »).

« Antonio Tabucchi déballe avec tendresse et curiosité la malle sans fond où Pessoa avait entassé ses manuscrits et ses doubles littéraires. Il évoque par la même occasion un contexte politique et culturel, celui des avant-gardes à Lisbonne au début du siècle, et suggère de subtils rapprochements avec certains contemporains (Svevo, Rilke).

Le livre s'articule autour des fameux hétéronymes, ces substituts (Caiero, de Campos, Reis, Search, Soares, etc.) que Pessoa s'inventa pour donner voix aux personnages divers et parfois contradictoires qui l'habitaient, dans un jeu dangereux où, à la limite de la folie, il devenait chaque fois "autre que soi sans cesser d'être lui-même". Jouant de solides mais distantes références à la philosophie ou à la psychanalyse, s'appuyant sur une connaissance détaillée de la vie et de l’œuvre, Tabucchi varie les approches en prenant soin de ne pas étouffer le mystère.

L'érudition est celle d'un spécialiste attitré, et le ton celui d'un écrivain qui en accompagne un autre dans les méandres d'une œuvre éminemment ouverte. » (présentation de l'éditeur)

« Pessoa, il l'a "rencontré" par hasard lorsqu'il avait vingt ans, dans un train qui le ramenait de Paris vers sa Toscane natale. À l'époque, Tabucchi s'était donné un an pour étudier la littérature en France. Avant de rentrer chez lui, dans cette famille de fermiers qui lui fit une enfance "heureuse", il avait pêché Bureau de tabac sur l'éventaire d'un bouquiniste. Il s'agissait de la première traduction française de ce texte dont l'auteur était mort en 1935.

"La poésie que j'avais fréquentée jusque-là était surtout lyrique et intimiste. Or voilà que je découvre ce long poème où se mêlent du lyrisme, mais aussi une incroyable ironie, du théâtre, de la philosophie. C'est un univers culturel inconnu qui s'ouvrait devant moi. Je me suis dit que je voulais apprendre la langue de Pessoa." »


« Tabucchi lui-même touché par les domaines de l'absurde, les contradictions de notre existence, ne pouvait qu'être séduit par l'écrivain portugais. Il rappelle donc ici l'univers de Pessoa, ses jeux littéraires, ses vraies fausses fictions, ses imposteurs créés par lui-même, sa poésie subtile, dolente et tragique de l'homme moderne, ses abus du paradoxe, son ironie, ses objets de raillerie, mais aussi un Pessoa esthéticien, philosophe, politique, critique littéraire... Autant d'éléments constituant une personnalité insaisissable. Et surtout, des éléments qui donnent des pistes, sans jamais fournir une image définitive du poète portugais. C'est là toute l'intelligence de Tabucchi; il ne rentre pas de front dans son "modèle", il tourne autour pour mieux l'approcher. » (Céline Darner, Amazon)

Ce livre est paru en Italie en 1990 sous le titre Pessoa (Un baule pieno di gente. Scritti su Fernando Pessoa


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com