BiblioMonde

Manoel de Oliveira

par Jacques Parsi (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Éditions de la BPI/Centre Pompidou
Collection Cinéma Pluriel
2001, 240 p., 34 euros

ISBN : 8820215160

« Cinéaste moderne, Manoel de Oliveira aura été, en traversant le XXe siiècle, le contemporain de toute l'histoire du cinéma. Il est, aujourd'hui, le seul réalisateur à avoir commencé sa carrière du temps du muet et à avoir pu fêter, le 19 septembre 2001, soixante-dix ans d'activité, activité plus intense que jamais puisqu'il venait alors de présenter deux films et s'apprêtait à en tourner un nouveau.

Peu connu du grand public, mais référence absolue dans le monde de l'art, son œuvre, qui s'est développée surtout après la révolution du 25 avril 1974, est, sans aucune volonté de provocation, une suite de défis que lance son indépendance d'esprit et de création.

Chaque œuvre est à aborder comme si, avec la mémoire de tout le cinéma passé, le septième art était encore à inventer. Traquant ce qui relève du préjugé sur la manière de filmer, ses films revendiquent plus que tout autre la liberté de l'artiste. » (présentation de l'éditeur)

« Trente-quatre films rigoureux, élégants et inventifs (plus des documentaires et des fictions où Manoel de Oliveira joue en tant qu'acteur) sont au programme de cette intégrale, constituant une oeuvre particulièrement diversifiée, "car elle s'étend sur soixante-dix ans et débute au temps du muet, traversant des périodes politiques et des conditions de production radicalement différentes", écrit dans le catalogue de la rétrospective, Jacques Parsi, conseiller littéraire et collaborateur français attitré du cinéaste. "Mais, poursuit-il, avec un thème, celui du mystère. Mystère de l'homme et de son passage sur terre, de l'homme aux prises avec ses passions et ses folies, son égoïsme et sa vanité. Inlassablement, Oliveira revient sur la lutte sans fin que se livrent les sexes, sur l'angoisse de la vie à laquelle seule la résurrection saurait donner un sens. Mystère enfin de Dieu." Cela n'empêche pas le cinéaste, en introduction de l'ouvrage, de dresser un éloge aux prostituées de sa jeunesse, « dames aux Camélias » qui, dit-il, lui ont appris à devenir un homme. Mais c'est encore là l'une de ces pirouettes, dont l'œuvre et la vie du grand Portugais sont truffées. » (extrait d'un article de Philippe Royer, La Croix, 26 décembre 2001)



Dans BiblioMonde

Manoel de Oliveira par Yann Lardeau, Jacques Parsi et Philippe Tancelin.

Conversation avec Manoel de Oliveira par Antoine de Baecque et Jacques Parsi.

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com