BiblioMonde

Mauthausen, ville d'Autriche (1938-1945)

par Gordon J. Horwitz

( Livre )
Le Seuil
Collection Libre Examen
Langue d'origine : américain
Traduit par André Charpentier
1992, 312 p., 24.09 euros

ISBN : 2020131560

Un historien américain enquête à Mauthausen, une petite ville tranquille au bord du Danube (Haute-Autriche). De 1938 à 1945, ses habitants vécurent dans le voisinage immédiat d'un des principaux complexes concentrationnaires du III Reich.

« S'il relate d'authentiques actes de résistance, il témoigne aussi de l'enthousiasme avec lequel certains civils participèrent au massacre, et souligne surtout, à travers des exemples précis, l'extrême obstination que mettent les hommes à ne pas voir ce qu'ils ont sous les yeux, à ne pas sentir l'odeur de chair brûlée dont ils tentent pourtant de se protéger, à ignorer la destination d'un convoi de handicapés qu'ils transportent vers la mort. 50 % des Autrichiens estiment que "les juifs sont responsables de leur persécution dans le passé" révèle un sondage Gallup publié en 1991. C'est sans doute derrière les volets mi-clos des charmantes maisons de ces temps-là que s'est forgée cette conviction. » (extrait de la présentation de l'éditeur)

« Les bénédictins, du haut de leur monastère, comme les autres habitants de Melk, voyaient quotidiennement passer les colonnes de détenus allant au travail ou en revenant. Les civils employés dans les carrières assistaient aux sévices et aux meurtres. Ceux qui habitaient au-delà des excavations devaient les longer pour se rendre en ville. La violence qui entourait l'arrivée de chaque convoi à la gare, distante de 4 kilomètres du camp, ne passait pas inaperçue, et moins encore celle qui déferla au milieu des rues, des villes et des villages lors des marches forcées de la dernière heure.(…) Une chambre à gaz a fonctionné là dès la mi-mai 1940. Handicapés et malades mentaux y furent supprimés dans le cadre du programme euthanasique. Des déportés malades y subirent le même sort. Il fallait aussi se boucher le nez quand s'élevaient du château ou du camp des fumées noires et nauséabondes. "On ne pouvait rien faire", disent aujourd'hui la plupart des témoins, invoquant la peur, et démentis par l'initiative de ceux, peu nombreux, qui déposaient pourtant, sur le chemin emprunté par les détenus, des vivres ou des médicaments. Mais la création du camp donna aussi aux commerçants et aux artisans de Mauthausen ou des environs l'occasion de faire d'excellentes affaires. » (extrait d'un article de Nicole Lapierre, 24 juillet 1992)

Titre original : In the Shadow oh Death : Living outside the gate of Mauthausen. Traduit par André Charpentier.

Sur la Toile

L'histoire du camp sur le site de l'Amicale des déportés français du camp de Mauthausen.

Des images du camp

Le Mémorial de Mauthausen : l’histoire du camp de concentration nazi, des origines à sa libération (angl.).

Dans BiblioMonde

Mauthausen. Camp de concentration national-socialiste en Autriche rattachée (1938-1945)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com