BiblioMonde

Mont Athos (Le)

par Jacques Lacarrière, Carlos Freire

( Livre )
Imprimerie Nationale
2001, 154 p., 45 euros

ISBN : 2743304324

Un très beau livre sur la montagne sainte des orthodoxes illustré de photographise de Carlos Freire

« Je suis allé au mont Athos à trois reprises et j'y ai séjourné de longs mois parmi les moines et les ermites. C'est avec eux que je me suis alors initié à la langue grecque moderne ainsi qu'aux arcanes du chant et de la musique byzantine. Le mont Athos n'est pas un lieu hors du temps mais par son isolement géographique, son histoire très particulière, ses traditions et ses modes de vie spécifiques, il représente une étonnante survivance de la civilisation byzantine. Aller au mont Athos ne fut jamais pour moi un voyage de nature touristique mais une rencontre toujours inattendue et enrichissante avec un monde au-delà des miroirs du temps.

Écrire sur le mont Athos implique, en conséquence, qu'on soit ou non orthodoxe et croyant, une imprégnation préalable de l'atmosphère singulière de la Sainte Montagne et une complicité personnelle qu'on retrouvera ici dans le choix des thèmes, des idées, des images. Le texte comporte donc deux mouvements. Le premier, intitulé Chemins et monastères, est consacré à l'extériorité du mont Athos, ses paysages, ses chemins, ses monastères, ses ermitages, ses rituels et ses liturgies. Et aussi son histoire et ses légendes. Le second explore davantage son intériorité et, sous le titre Le jardin mystique, propose un voyage intérieur au cœur des icônes, des hymnes, des chants et des poèmes de la mystique contemplative. On y trouvera quelques traductions d'hymnes célèbres comme l'hymne consacré à la Vierge, nommé Hymne acathiste, un des plus beaux poèmes mystiques de la Grèce. Car ce que j'ai souhaité en ce texte n'est pas de dénommer, décrire, inventorier ni relater uniquement les beautés, les singularités de ce lieu; mais en restituer l'atmosphère à la fois mystique et lumineuse, l'écoulement particulier du temps, partagé entre les liturgies nocturnes et le poème profane de l'aurore ou du crépuscule sur la mer. Athos est un lieu, un foyer, un creuset où s'allient chaque jour les contraires, la terre et la mer, la nuit et la lumière, le silence et le chant du monde. Au point que les anges, dit-on, le préfèrent à tout autre en Grèce. » (Jacques Lacarrière)

« On ne peut rêver meilleur guide pour le mont Athos que Jacques Lacarrière, même si celui-ci n'est pas retourné là-bas depuis 1953 - mais cinquante années sont bien peu de chose au regard de l'éternité qui justifie l'existence d'un tel espace, à la fois géographique et spirituel. On se souvient de son livre, L'été grec, publié dans la collection Terre humaine en 1976 et largement consacré à la Sainte Montagne.(...)

Athos montre et cache. C'est pourquoi l'objectif du visiteur ne peut saisir qu'une part, la plus visible, de cette réalité. Il est clair que le motif et la raison véritables de la présence plus que millénaire des moines à Athos appartiennent à l'ordre de l'insaisissable. Mais cela ne signifie nullement que la part visible soit à négliger. La silhouette noire des moines barbus, leurs regards souvent ironiques (comme heureux de l'étonnement qu'ils suscitent), la beauté de ces lieux, où la nature semble avoir préparé le terrain pour l'implantation de cette vingtaine de monastères, et tout l'art qui s'y est déployé, témoignent avec un éclat extraordinaire de cet envers du décor, de ce dedans sans lequel le faste n'aurait qu'une valeur parfaitement subalterne. » (extrait d'un article de Patrick Kéchichian, Le Monde, 17 mai 2002)

Dans BiblioMonde


En savoir plus sur le Mont Athos (bibliographie)

Visages athonites : les visages des moines du Mont Athos

Notre dossier sur la Grèce (BiblioMonde)

Païssi le Bulgare : La biographie d'un moine du Mont Athos

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com