BiblioMonde

Mort Vivant

par Midhat René Bourequat

( Livre )
Pygmalion
janvier 2001, 288 p., 18.29 euros
Première édition : 1992
ISBN : 2857046286 - Sous-titre : Témoignage, Rabat 1973, Paris 1992

C'est le témoignage de plus de dix ans de bagne par l'un des trois frères Bourequat enlevé par la police parallèle du roi du Maroc en 1973.

« Je vivais heureux au Maroc. De nationalité française, ma famille était proche de la Maison Royale et je menais, tout près du pouvoir, une vie pleine d'espérances. J'appris un jour qu'un complot mortel se tramait contre le Roi. Aidé de mes deux frères dont j'étais l'aîné, je voulus le sauver, mais sans pratique courtisane, nous chutâmes. Nous fûmes rayés du monde des vivants durant dix-huit ans et demi pour être jetés dans les prisons marocaines et à Tazmamart. La seule évocation de ce bagne me fait frissonner. Il me brûle et, pour exorciser ses monstruosités à jamais gravées dans mon corps, j'ai tenté dans Mort Vivant de conter son abomination. Puisse la narration des ignominies qui nous y furent infligées rester comme le témoignage de la victoire de l'Homme sur la barbarie des bagnes. Je vous mènerai en un périple sanglant dans les geôles marocaines y observer d'inexpiables exterminations. Je vous montrerai ensuite une délirante prison pour " masque de fer " dans un extravagant État-major de Gendarmerie. Enfin, vous vivrez avec moi durant dix ans et demi sans voir la lumière du jour, l'innommable des tombes en béton de Tazmamart. " C'est où l'enfer de Tazmamart ? "... Je ne sais plus. Mais à ce qui m'en reste c'est un endroit maudit. Maintenant que vous avez partagé mes douloureuses épreuves, je pourrai peut-être, malgré la meurtrissante mémoire de leur supplice, retrouver un peu de ma vie détruite ». (Midhat René Bourequat)

« Orly, le 3 janvier 1992, 20 heures. Les téléspectateurs découvrent sur leurs écrans trois êtres hagards, brisés, dont les vêtements neufs et trop amples masquent mal les corps torturés. De leurs regards hallucinés, ils semblent retrouver le monde. De leur voix cassée, ils tentent de répondre aux questions rituelles des journalistes. C'est qu'ils remontent des enfers, de dix-huit années et demie passées au Maroc dans des geôles secrètes et l'épouvantable bagne de Tazmamart, où ils ont connu le désespoir, la déchéance physique et l'horreur la plus absolue, sans jamais apprendre officiellement le motif réel de leur emprisonnement. Pour des raisons aisées à comprendre, ces pages n'ont pu paraître du vivant du roi Hassan II du Maroc. Sa récente disparition et l'accession au pouvoir de son fils Mohammed VI, en rien comptable du passé mais au contraire porteur d'espoir, rendent aujourd'hui possible leur publication. Puisse ce témoignage inouï, qui magnifie avant tout le courage et l'indestructible volonté de survie face à l'innommable, prouver de manière éclatante qu'en tous lieux, en tous temps, l'esprit peut vaincre la matière ! » (présentation de l'éditeur)

Un autre témoignage sur la même affaire : le livre de son frère, Ali.

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi à son financement.

 
© BiblioMonde.com