BiblioMonde

La nation juive portugaise

par Lionel Levy

( Livre )
Harmattan (L')
2000, 426 p., 35.1 euros

ISBN : 273847778X

Livourne, Amsterdam, Tunis, 1591-1951 (sous-titre)

« À partir des soixante-quatorze familles de marchands portugais d'origine marrane mentionnés au XVIIe siècle dans les archives des Consuls de France à Tunis. Lionel Lévy reconstitue les circuits commerciaux et les réseaux familiaux qui unissent, d'Amsterdam, à Livourne et à un de leurs comptoirs privilégiés, Tunis, de la fin du XVIe siècle au début du XXe, les descendants des nouveaux-chrétiens revenus au judaïsme. Ainsi une impressionnante addition de sagas familiales donne vie à une étonnante aventure collective, ayant pour cadre ce que Braudel avait qualifié de véritable "empire maritime". L'auteur, partant des destins individuels et familiaux, tente de définir la mémoire collective et les mentalités de ceux qu'on appellera "La Nation", ou les "gens du négoce". Ils resteront marqués d'un sentiment de tragédie et de grandeur et, dans leurs traditions culturelles, seront longtemps les héritiers du type hispano-arabe du marchand lettré, gage de précoce modernité, aptes à recevoir pleinement le message de tolérance des Lumières, puis du Risorgimento. Une organisation sociale exemplaire : soins gratuits aux indigents, école gratuite et obligatoire, dot aux jeunes filles pauvres, outre la traditionnelle rédemption des captifs des corsaires chrétiens ou musulmans, continuera de se manifester, dans la plupart des domaines, du XVIIe siècle jusqu'à la première guerre mondiale.. » (présentation de l'éditeur)

« C'est à Anvers qu'apparaît pour la première fois en 1511 l'expression Nation Portugaise.
Les juifs du Portugal étaient à plus de 80 % des juifs espagnols expulsés en 1492 dont la majorité crut trouver refuge au Portugal. Le roi du Portugal Manuel avait, en 1496, décidé leur expulsion mais cette mesure n'avait pas été appliquée. En revanche, Manuel fait procéder en 1497 à leur conversion forcée au christianisme et leur interdit la sortie du pays : l'ensemble des juifs portugais, d'origine ou immigrés, étaient donc devenus des conversos ou nouveaux-chrétiens. Dès le XVIe siècle, les communautés dites portugaises sont donc essentiellement d'origine espagnole.

"La recrudescence de l'Inquisition à la fin du XVIe siècle et au XVIIe siècle provoque l'immigration de ceux qui officiellement ne sont plus des juifs mais de nouveaux chrétiens (dont certains étaient même retournés en Espagne dès la deuxième moitié du XVIe siècle !). Même s'ils reviennent majoritairement au judaïsme, ces derniers se distingueront des descendants des exilés de 1492, devenus juifs d'Orient (levantins), d'Italie ou d'Afrique du Nord. Sous le nom de portugais seront désignés les anciens marranes ou leurs descendants. Si par la suite des juifs d'autres origines, levantins, maghrébins (on disait barbaresques) ou italiens voire ashkénazes se trouveront cooptés dans les communautés portugaises, ce sera par assimilation." » (l'auteur, extrait du site des Darmon)

Dans BiblioMonde

Histoire des juifs portugais

De la Cour d´Espagne au ghetto italien par Yosef Hayim Yerushalmi

Les nouveaux Juifs d'Amsterdam, Essais sur l'histoire sociale et intellectuelle du judaïsme séfarade au XVIIe siècle, par Yosef Kaplan

Histoire des marranes par Cecil Roth

La Nef marrane par Anne-Lise Polo.


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com