BiblioMonde

Naufrages

par Francisco Coloane

( Livre )
Phébus
Collection D'aujourd'hui / étranger
Langue d'origine : espagnol (Chili)
Traduit par François Gaudry
mai 2002, 120 p., 18.5 euros

ISBN : 2859408231


En 35 chapitres, l'auteur évoque les grandes catastrophes dont les mers australes furent le théâtre depuis l'époque de Magellan. Francisco Coloane enquête sur les causes des naufrages, compare les documents, met parfois en doute les conclusions de l'époque.

« Depuis plusieurs années, le vieux loup du Grand Sud annonçait qu'il travaillait à un livre sur les Naufrages, qu'il avait conçu, semble-t-il, comme une sorte de prise de congé. Il en a achevé la rédaction peu avant le début de cette année 2002 qui le verra fêter ses 92 ans.
Comme toujours chez lui ou presque, on a affaire à l'un de ces livres inclassables, hirsutes, où la fiction et l'autobiographie poursuivent une étrange partie de cache-cache.

Écrit dans le sillage du Passant du bout du monde, qui avait surpris la critique par sa verdeur intacte, par sa jeunesse déraisonnable, Naufrages peut se lire comme le chant d'adieu d'un homme qui s'est toujours ingénié à conformer sa vie - et son oeuvre aux grands rêves de son enfance. Une leçon de fidélité. Et une nouvelle invite à prendre le large... » (présentation de l'éditeur)

« Un livre ou bien l'épave d'un livre ? La question est là, précisément. Coloane s'est inspiré d'une recension de naufrages publiée par un certain Vidal Gormaz à Santiago en 19001. Souvent, il ne fait ici que le citer avant de le commenter. Ses propres et parfois laconiques interventions gardent quelque chose sinon d'imparfait, du moins d'angoissant, de disloqué. De lancinant, d'obsessionnel aussi. » (extrait d'un article de Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur, 6 juin 2002)

« Une véritable chronique du désastre, un noir concert de SOS qui commence le 22 mai 1520, lorsque le Santiago est soudain happé par les griffes du diable, au large de la Patagonie. Six ans plus tard, en doublant le cap des Vierges, le Sancti Spiritus est drossé à la côte et se fracasse contre les rochers. Au fil des siècles, des dizaines d'autres navires, devenus les jouets des brisants, seront engloutis à leur tour : corvettes disloquées, frégates démâtées, galions éventrés par les récifs... Coloane raconte leur agonie dans ce livre érudit qui doit beaucoup aux archives de la marine chilienne, au risque, parfois, de sombrer sous le poids de la documentation. (…) Mais Coloane le militant n'en reste pas là : il rappelle le naufrage - social, celui-là - de tous ces Indiens qui, du côté de l'île Chiloé, écumaient les eaux glacées à bord de leurs pirogues d'écorce, avant d'être sauvagement décimés. » (extraits d'un article d'André Clavel, mai 2002)

Dans BiblioMonde

D'autres classiques de la littérature chilienne

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi à son financement.

 
© BiblioMonde.com