BiblioMonde

Ndebele

par

( Livre )
Actes Sud
1998, 15.09 euros

Auteur : Sergio Caminata - ISBN : 2742719431

Depuis que les fermiers blancs se sont emparés de leurs terres, il y a plus d’un siècle, les femmes Ndebele ont peint leurs maisons pour affirmer leur identité. Ces peintures murales décoratives, dont les techniques et les motifs de peintures murales se transmettent de mère en fille, sont intimement liées aux cérémonies rituelles.

« Perpétuant une tradition née au XVIIIe siècle, les femmes sont reconnues comme des experts dans le décor des mur d'enceinte de l'"umuzi" traditionnel (ensemble clos d'habitations). Les couleurs vives dominent depuis l'apparition des peintures industrielles, alors que l'art primitif utilisait principalement des teintes fournies par les substances naturelles disponibles. Ainsi, les bleus, jaunes, verts et rouges sont venus s'ajouter aux ocres, bruns et noirs. Au départ inspirées par des thèmes liés au rêve, les peintures ndebele sont aujourd'hui dénuées de significations particulières. » (extrait d’afriquesud.net)


« "Une connexion mentale apparaît clairement entre les vêtements des femmes et la manière de décorer les maisons" note l'anthropologue italien Franco La Cercla. Effectivement, comment ne pas reconnaître dans les motifs des peintures, ceux des pagnes et des colliers de perles tressées dont les femmes se parent ? Les femmes se représenteraient-elles sur leurs murs, comme le suggère l'anthropologue ? Peut-être, mais les peintres elles-mêmes ont du mal à définir précisément ce que représentent leurs motifs mystérieux.

En revanche, on sait que ces peintures accompagnent les rites d'initiation des adolescents. Pendant que les futurs hommes s'exilent dans les collines pendant trois mois après la cérémonie de la circoncision, leurs mères repeignent les murs de leurs maisons. De leur côté, les jeunes filles sont initiées à la peinture et au tressage des perles. Ainsi se transmet la tradition, et Franco La Cecla de conclure : "La force de caractère des Ndebele que l'adversité n'a jamais abattue et l'empreinte féminine marquée de cette tradition sont autant de promesses de permanence comme de renouvellement des formes". » (extrait d’un article de Olivia Marsaud, Afrika.com, 20 juillet 2000)

Sur la Toile

Le Ndebeles (Le Routard.com)

Dans BiblioMonde

Ndebele : un autre livre sur le même sujet

Kobé, le petit Ndébélé d'Afrique du sud

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.




 
© BiblioMonde.com