BiblioMonde

Non ! Les grecs ne sont ni des voleurs ni des menteurs

par Michel Bouillet

( Livre )
Nessy
2012, 12 p., 91 euros

ISBN : 979-1091110020

La Grèce est aujourd'hui mise au banc de l'accusation. Les Grecs seraient les mauvais élèves de la Zone Euro  ; pire encore  : ils auraient triché avec leur économie et constitueraient, de toutes les façons, un peuple de voleurs, d'inconscients et d'irresponsables. Ils seraient le poison de l'Europe, révélé par la crise, et que nous serions contraints de boire jusqu'à la lie, dépensant sans compter pour sauver une Europe qu'ils auraient mise en péril.

Mais c'est là un peu vite oublier la spécificité d'un pays, et la brutalité de l'économie mondiale actuelle, menée par des créanciers et des institutions jouant littéralement aux pompiers pyromanes. Pour montrer cela, et rendre justice au peuple grec, rien ne vaut une analyse historique qui nous fera comprendre, au-delà des images d'Épinal, ce qu'est la Grèce, et la manière dont elle a été parfois saccagée et spoliée par la finance et les ambitions des autres nations durant les siècles et les années qui ont précédé la situation actuelle, tandis qu'elle aspirait, légitimement, à sa liberté, son identité, mais aussi à un rôle dans l'Europe.


Dans BiblioMonde

Notre dossier sur la Grèce (BiblioMonde)



 
© BiblioMonde.com