BiblioMonde

Oriental marocain

par Alain Billy (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Anako
2003, 114 p., 25 euros

Collection : Beaux Livres - ISBN : 2907754866

Des portes du désert à la Méditerranée

La région de l'Oriental s'étend sur 82 000 km2, soit 11 % du territoire national; elle comprend cinq provinces (Nador, Berkane, Jrada, Taourit et Figuig) ainsi que la préfecture d'Oujda-Angad, Située à l'est du Maroc, limitée par la Méditerranée au Nord et par l'Algérie à l'Est, elle présente une étonnante diversité géographique et humaine, de fabuleuses potentialités touristiques encore méconnues, ainsi que de grandes richesses préhistoriques. Opposant des contrées isolées et sous-peuplées, appelés « pays de l'armoise et du vent », (Bled chih oua rih), à des flots de prospérité, urbanisés et desservis par des axes de circulation, opposant l'influence méditerranéenne à l'ambiance saharienne, elle ne peut que surprendre et séduire.

Pour saisir la magie haletante de ces espaces que l'on croit déshérités, il faut avoir vu, parmi les rocailles des Béni Snassen, les jaillissements éphémères des fleurs à toutes les saisons-, les flamboyants coquelicots d'avril; le joie neigeuse des amandiers en février ; les fusées jaunes, en juillet que l'on croit brûlant et destructeur, des agaves; les pétards citronnés chapeautant les bourgeons des miroirs barbelés des figuiers de Barbarie, et les coulées soyeuses, rouges, roses, au fond des ravines, des lauriers, ponctuées des clochettes blanches des yuccas.

Oui, il faut avoir vu, au coeur de l'hiver que l'on croit barbare, dans les gorges resplendissantes de Zegzel, où l'ocre domine, les flammes vertes des « oignons du loup », les néfliers gorgés de sève en attente de leurs fruits d'or, les bouquets violacés des lavandes sauvages. IL faut avoir goûté à Debdou, la patiente ligne verte, une broderie alpine, l'attente massive des pins et des chênes; il faut avoir senti, en automne, les vertigineux parfums des orangers, à Berkane ; il faut avoir rêvé, à Figuig, au-dessus du lac émeraude des palmiers, au moment privilégié d'un coucher de soleil, si caressant, pour comprendre les pulsations intimes d'une terre qui s'ingénie, tout le long de l'année, à s'embellir dans l'espoir jusqu'ici déçu, de se faire aimer.

Il faut avoir aussi contemplé les constructions de terre, disséminées sur ces lieux sauvages, les khaïmas, les tentes de nomades, les ksars, les Marabouts, il faut avoir connu les hommes et leurs coutumes, découvert leur culture, leur artisanat et leur musique pour savoir qu'un monde passionnant attend, là, à portée de main, hospitalier et beau, Ignoré pourtant.

Cet ouvrage dirigé par Alain Billy donne la parole à huit auteurs locaux : Amar Abbou, Hassan Aouraghe, Abdelkader Bezzazi, Mohammed.Chaïeb, Benyounès Haloui, Khalid Jaafar, Abdel hkhader Guitouni et Mohammed M'sali. Chacun y traite dans un chapitre d'un trait caractéristique de la région.

Dans BiblioMonde

Pistes du Maroc (tome 4) : L'Oriental

Notre dossier sur le Maroc (BiblioMonde)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com