BiblioMonde

Oufkir, un destin marocain

par Stephen Smith

( Livre )
Calmann-Lévy
février 1999, 518 p., 25.92 euros

ISBN : 2702129382

Mohamed Oufkir contribua à la mise en place de la toute puissance du monarque en réprimant d’une extrême violence toute opposition politique. Il est aussi le responsable désigné de la disparition de Medhi Ben Barka, un de ses compagnons de lutte aux aspirations trop démocratiques. L’instaurateur du régime autoritaire a fini par vouloir en prendre directement les rênes. Il ne restait qu’un seul obstacle : un roi qui s’est avéré finalement plus puissant.

Une version poche du livre est parue en 2002 chez Hachette-pluriel.

C’est l’histoire d’un général d’un général devenu si puissant au Maroc qu’il succomba à la tentation de remplacer le roi en l’éliminant. Deux tentatives ont échoué et le bras droit d’Hassan II a fini par quitter le palais le corps criblé de balle un jour de 1972. Le souverain aux pratiques médiévales fait enfermer sa femme et ses enfants dans des oubliettes durant de longues années. Cet ouvrage est le fruit d’une enquête journalistique minutieuse à la fois de la carrière du général Oufkir ainsi que des dernières heures de sa vie avant son exécution. Sa carrière a commencé sous l’uniforme français. Il apprend à se battre face aux Allemands, puis en Indochine ou il découvre la pratique de la torture, une expérience qu’il utilisera pour mater toute opposition au régime de son maître Hassan II. Il se montrera en effet particulièrement efficace à mater les révoltes populaires en faisant tirer sur la foule comme en 1965 à Casablanca dont l’échec du soulèvement a permis l’installation définitive de la dictature royale. Le couronnement de sa carrière aurait été le renversement du roi pour prendre la tête d’un régime qu’il avait lui-même façonné. Le destin en a voulu autrement.


« Pour moi, c'est l'histoire du Maroc en famille et en général, vue du palais et des geôles d'un pays à la fois proche et lointain, où le nom Oufkir a désigné tour à tour un bourreau et des victimes. Lui, Mohamed Oufkir, sorti d'un bled saharien, fait carrière dans l'armée française, en Italie, en Indochine. De retour au pays à la veille de l'Indépendance, il passe au service de Mohammed V, rentré d'exil. Son ascension devient vertigineuse aux côtés de Hassan II, "l'étudiant couronné" en 1961, à trente-deux ans. Bras séculier d'une monarchie de droit divin, et tortionnaire en chef du "commandeur des croyants", Oufkir se révèle au monde à travers l'affaire Ben Barka, le rapt à Paris du principal opposant marocain. Auteur d'un coup d'État en 1972, il périt comme "général félon". Sa famille, Fatima et les six enfants, dont le plus jeune n'a pas trois ans, entament alors une errance de deux décennies dans le jardin secret de Hassan II, royaume de la répression. Ils ne doivent leur vie qu'à une spectaculaire évasion. J'ai recueilli leur témoignage et enquêté sur la vie du général, parce que le destin des Oufkir permet de traverser le miroir d'un si long règne et de pressentir le Maroc de demain. » (Stephen Smith)


Sur la Toile

Commentaire sur le livre par Nancy Dolhem dans Le Monde diplomatique



Dans BiblioMonde

Le témoignage de la veuve du général

Le témoignage de sa fille aînée

Le témoignage de son fils

Les officiers de Sa Majesté : Les dérives des généraux marocains 1956-2006

L'affaire Ben Barka

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi à son financement.



 
© BiblioMonde.com