BiblioMonde

Le Paris arabe

par Pascal Blanchard, Éric Deroo, Pierre Fournié, Gilles Manceron, Driss El Yazami

( Livre )
La Découverte
2003, 248 p., 39.9 euros

ISBN : 2707139041

Un magnifique album évoquant deux siècles de présence des Orientaux et des Maghrébins


« Paris est, depuis deux siècles, une capitale arabe. Carrefour des cultures, des musiques d'Orient et du Maghreb et première ville d'immigration des populations venues d'Afrique du Nord, elle est aussi un espace privilégié pour les opposants, les diplomates ou les tractations secrètes... Paris est depuis toujours au cœur d'une relation paradoxale de la France avec le monde arabo-musulman. Oubliée, occultée, inaudible, cette histoire dérange et cherche sa place dans notre mémoire collective. Débutant avec l'expédition en Egypte puis la conquête d'Algérie, traversant les expositions universelles et les conflits, Le Paris arabe se prolonge avec la Beur génération, le visage de Zidane sur les Champs-Élysées et la consultation des musulmans de France. Mais Paris, ville d'intégration, fut aussi, pour les populations maghrébines, la capitale de l'exclusion dont ce livre raconte, étape par étape, l'étonnante mise en place institutionnelle. » (présentation de l’éditeur)


Les auteurs ont choisi, parmi une iconographie très riche (plus de 7 000 documents sélectionnés), 500 images méconnues – et souvent superbes – pour raconter deux siècles de présence des Orientaux et des Maghrébins à Paris. Dans le prolongement du Paris noir (Hazan, 2001), ils restituent une mémoire oubliée où l’image joue un rôle central. Bien au-delà du phénomène des migrations ouvrières et des conflits qui ont conduit aux indépendances des pays du Maghreb, il fait apparaître la diversité des innombrables influences et échanges qui ont marqué le « Paris arabe ». Organisé par grandes périodes, du temps de la conquête et de l’orientalisme à celui de la génération des après indépendances, ce livre donne les clés pour comprendre ce destin commun. Plus qu’un livre, un album de famille, où chaque photographie, chaque image, nous questionnent.

« Depuis les voyages d’Adb el-Kader (1850-1865) en passant par les pavillons arabes des expositions universelles, de la construction de la Grande Mosquée de Paris (1926) à l’Algérie française puis indépendante, jusqu’à l’immigration-intégration des années 1963 à 1982 et enfin les paradoxes et les replis identitaires réciproques qui caractérisent les vingt dernières années (1983-2003), ce livre ambitieux raconte, étape par étape, l’histoire d’une ville accueillante, intégratrice et en même temps discriminante. » (Perrine Cayron, Parution, 24 novembre 2003)

« La désignation "arabe", dans le titre, renvoie, comme le précisent utilement les auteurs, à l’origine arabe de populations orientales et maghrébines "de passage ou installées dans la capitale"; c’est à dire qu’y sont compris les chrétiens d’Orient et les populations berbères mais pas les Kurdes, les Arméniens, les Juifs, Turcs, Perses ni Pieds-Noirs du Maghreb… Le terme a été choisi parce qu’il correspond "à un imaginaire significatif". Imaginaire contrasté, voire contradictoire, que ce livre contribuera à nourrir encore, en bien. Car la garantie d’une rigueur scientifique alliée à une iconographie foisonnante donne un résultat passionnant. » (extrait d’un commentaire de Bernard Zimmermann, Coup de soleil)

Le Paris arabe est le deuxième volet d'une trilogie sur les migrations dans la capitale, qui comprend aussi
Le Paris noir (2001) et Le Paris Asie (2004).

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com