BiblioMonde

Paris Asie (Le)

par Pascal Blanchard (direction de l'ouvrage), Éric Deroo (direction de l'ouvrage)

( Livre )
La Découverte
2004, 221 p., 49.9 euros

ISBN : 2707144134

150 ans de présence de la Chine, de l'Indochine, du Japon... dans la capitale française (1854 - 2004)

Sous la direction scientifique de Pascal Blanchard, Éric Deroo - avec la collaboration de Pierre Fournié, Brigitte Koyam-Richard, Yu-Sion Live, Corinne de Ménonville, Alain Ruscio et Kazuhiko Yatabé.

Au-delà des clichés et des fantasmes, la présence dans Paris de ceux que l'on désigne comme « Asiatiques » est multiple. Dans le regard des Parisiens, elle oscille en permanence entre invisibilité et invasion. Cet album est le récit en images, jusqu'alors largement ignoré, du Paris Asie. De quelques voyageurs en 1854 à plus d'un million de résidents en France en 2004, c'est à un incroyable récit qu'invitent les quarante-huit auteurs rassemblés pour ce livre. De Deng Xiaoping à Hô Chi Minh, du japonisme à la Croisière jaune, de Foujita
à Zao Wou-Ki, du Péril jaune à la naissance de Chinatown... c'est 150 ans d'histoire aux mille et une facettes que l'on découvre. À travers les centaines d'images exceptionnelles retenues, on a le sentiment que Paris a été, et reste, l'étape essentielle d'une longue marche commencée au milieu du XIXe siècle...

Le Paris Asie est le dernier volet d'une trilogie sur les migrations dans la capitale, dont les premiers récits sont
Le Paris noir (2001) et Le Paris arabe (2003).

« Une magnifique mise en scène iconographique qui permet de découvrir la première fumerie d’opium ouverte en 1880 rue de la Tour dans le 16e , les contingents de travailleurs chinois qui arrivent de Shanghai par bateau en 1916, Hô Chi Minh, tout jeune sur le pont Alexandre-III mais aussi Deng Xiaoping et Zou Enlai, parisiens dans les années 1920. Liste courte mais très mandarinale. Il faut ajouter le peintre Foujita et plus près de nous l’académicien tout récent d’origine chinoise, Zao Wou-ki, peintre lui aussi. Entre la célèbre pagode de l’antiquaire Ching Tsai Loo, 48 avenue de Courcelles, et le Chinatown de la porte de Choisy, presque un siècle. L’immigration des commerçants venant du Vietnam a succédé à celle des élites et les premiers ados surgissent, moitié Hongkong, un peu manga… » (extrait d'un article de Guillaume Malaurie, Le Nouvel Observateur, novembre 2004)

« Le paradoxe des Français d'origine asiatique (pour les deux tiers d'ascendance chinoise) est qu'ils ont créé, et obtenu, que la société tolère, des espaces géographiques clairement identifiés -à Paris, le XIIIe arrondissement ou Belleville -, prospérant grâce à une économie ethnique, disposant d'associations puissantes et efficaces, pratiquant leurs cultes et enseignant leurs langues. Mais ils apparaissent peu dans les médias, comme dans le débat politique et social. Et revendiquent rarement, exception faite des sans-papiers apparus depuis 1996. Les diasporas asiatiques en France, dont les racines sont parfois vieilles de sept générations, n'ont jamais tout à fait adhéré au modèle de l'intégration républicaine. Elles ne suivent pas non plus le modèle des ghettos communautaires d'autres pays. » (extrait d'un article de Patrick Sabatier, Libération, 10 décembre 2004)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com