BiblioMonde

Parlons tsigane

par Vania de Gila-Kochanowski

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
.

La langue tsigane ou romani (ou rromani ou romané) est une descendante directe du sanscrit comme le hindi, le pendjabi et le rajasthani, ses langues sœurs. C'est un rameau détaché de l'indo-aryen du Nord-Ouest dont il s'est séparé vers le Ve siècle après J.-C.
Il est difficile d'indiquer le nombre des Tsiganes du fait que beaucoup d'entre eux sont nomades et dispersés, ce qui rend les recensements difficiles. On peut avancer toutefois les chiffres de 7 à 12 millions pour le monde, de 180 000 à 300 000 pour la France. Le tsigane s'est transformé et différencié en dialectes multiples (environ 17) qui ont conservé un fond commun de vocabulaire. Celui-ci est constitué par les mots les plus anciens originaires de l'Inde et aussi par les termes employés dans les pays où les Tsiganes ont séjourné le plus longtemps. (extrait du site de la Bpi)

« Il convient de distinguer le romani proprement dit qui peut lui-même être divisé en plusieurs variétés, des péri-romanis, idiomes dérivés du rromani qui, même s’ils sont parfois très conservateurs sur le plan phonétique, ont subi, d’un point de vue lexical et morphologique, une influence déterminante des idiomes avec lesquels ils ont été en contact : sinté des régions allemandes (appelé manouche en France), sinté piémontais, abruzzien…).Il existe enfin des idiomes appelés para-romanis, constitués d’une poignée de termes romanis employés dans une matière linguistique étrangère (Kalo des Gitans d’Espagne, anglo-romani, "argot voyageur" de France). L’intercompréhension est facile entre les diverses variétés du romani proprement dit, difficile entre romani et péri-romani, impossible entre romani et para-romani.  » (extrait du site Langue de France)

« Les Tsiganes appartiennent à la nobblesse d'épée indienne - Kshatryas et Rajputs "fils de roi" - dont ils ont conservé l'essentiel des traditions et de la langue. Les Kshatryas sont arrivés en Grèce à la fin du IXe siècle et les Rajputs les ont rejoints vers le début du XIIIe siècle. Ensemble ils ont formé la Romani Cel - le Peuple tsigane - d'où leur surnom de "Romanichels". Ils se nomment eux-mêmes Romané Chavé "fils de Ram", héros de l'épopée indienne Ramayana, et ce nom recouvre tous les groupes tsiganes : Sinti, Manush, Kalé, Roma et Lé Rom. Les Tsiganes ont apporté à l'Europe des pans entiers de notre civilisation et de notre culture. Ils ont contribué en particulier au renouvellement de la musique et à l'évolution des droits de l'homme. » (Vania Gila-Kochanowski )

La Commission linguistique de l’Union Internationale des Rom a conçu un standard international, basé sur la variété kalderash du Vlax (le dialecte le plus répandu), mais ceci n’est pas encore accepté partout.


Dans BiblioMonde


Parlons tsigane : une bonne première approche de la langue romani

Vocabulaire fondamental du tsigane d'Europe

Dictionnaire tsigane-français : un dictionnaire du dialecte kalderash de la langue romani


Précis de langue romani littéraire : Étude descriptive et comparative


Ouvrages bilingues

Le Roi des serpents : contes tsiganes de Lettonie

La Prière des loups : récits fantastiques bilingues (français-romani) évoquant notamment l'extermination des Roms de Lettonie pendant la seconde guerre mondiale



 
© BiblioMonde.com