BiblioMonde

Phénomène religieux dans la Caraïbe (Le)

par Laënnec Hurbon

( Livre )
Karthala
Collection Monde caribéen
2000, 364 p., 25 euros

ISBN : 2845861176 (nouvelle édition)

Guadeloupe, Martinique, Guyane, Haïti

Le phénomène religieux est l'un des lieux ou se manifeste avec éclat la vitalité culturelle des Îles de la Caraïbe, et où se laisse surprendre le processus de transformation des mentalités et des structures sociales et politiques.

Cet ouvrage apporte des informations de première main et des analyses sur l'histoire du christianisme du XVIIe au XXe siècle, sur son rôle actuel dans les conflits sociaux et politiques, sur les sectes et nouveaux mouvements religieux et enfin sur la revitalisation des traditions magico-religieuses africaines et hindouistes. Il ouvre aussi à l'interrogation sur une autre histoire de la Caraïbe, encore peu connue, et à l'espoir d'une confrontation critique des Caraïbéens avec eux-mêmes, hors du régime de la conquête.

« Tout d'abord la question religieuse dans la Caraïbe apparaît inséparable de la période de la Conquête et de l'esclavage, dont il convient encore de scruter les effets dans la constitution même des sociétés caraïbéennes. Là où "la sortie de la religion", se révèle une expérience de première importance pour l'entrée de l'Occident dans la démocratie, pour reprendre ici les hypothèses de Marcel Gauchet, il est clair dans le cas de la Caraïbe, le débat religieux s'avère d'emblée un débat politique, puisque la religion s'y annonce comme une force de civilisation qui, paradoxalement, porte sous ses ailes la Conquête et l'esclavage. Faudra-t-il confondre sortie de la religion et sortie de l'Occident, aussitôt qu'on tente de cerner la problématique politique caraïbéenne ? L'histoire des pratiques religieuses et surtout des mouvements religieux qui sont apparus dans la Caraïbe depuis cinq siècles devrait retenir l'attention de tous les chercheurs en sciences humaines, car en ce point précis, notre ignorance actuelle est inquiétante et dangereuse, puisqu'elle nous conduirait sur les pentes faciles des dichotomies tranchantes, naïves et aveugles à la complexité des situations vécues.

En revanche, les recherches sur le phénomène religieux - au moins sur l'histoire du catholicisme - sont beaucoup plus avancées en Amérique Latine et même en Afrique noire, pour des raisons, bien compréhensibles. Les contradictions sociales et politiques ont pris un caractère aigu et ont conduit à des interrogations nouvelles sur les fondements mêmes de ces sociétés, et en tout cas sur leurs rapports avec les grandes puissances occidentales. Les orientations adoptées par les Épiscopats latino-américains depuis Medellin en Colombie (1968) et Puebla au Mexique (1979) témoignent d'une crise en profondeur, que les pouvoirs politiques externes et internes ne parviennent point à colmater. Les connexions entre changement social et religion ont été placées au centre des réflexions. C'est qu'il s'est produit un décrochage du catholicisme par rapport aux appuis traditionnels qu'il offrait aux valeurs dominantes et aux structures de pouvoir économique et politique. Dans la Caraïbe francophone, le réexamen de la question religieuse n'est encore qu'à ses débuts, et sans doute rencontre-t-il déjà maints obstacles pour être conduit à terme, ne serait-ce tout d'abord que la diversité des situations correspondant à l'histoire propre de chacune des îles. Ainsi par exemple, la loi française de 1902, régissant la séparation entre l'Église et l'État, s'applique en Guadeloupe et en Martinique, alors qu'en Guyane un concordat est toujours en vigueur, comme en Haïti. De même le christianisme a beau apparaître comme la religion officielle, sinon dominante dans ces îles, des traditions religieuses non-occidentales, hindouistes, asiatiques, musulmanes, africaines conservent encore une empreinte très forte dans la vie quotidienne. En Haïti en particulier, la problématique du vaudou, avec ses nombreux temples, ses centres de pèlerinage, sa mythologie vivante et ses rituels variés ne cesse de s'imposer à l'attention de tous les observateurs. Mais nous n'en sommes même pas à tenter ou à proposer un diagnostic sur le phénomène religieux dans la région, encore moins à chercher les paramètres des transformations actuelles des pratiques et croyances religieuses. Seul un premier sondage sur l'ampleur du phénomène nous intéresse. Toutefois, je reste convaincu que le problème n'est pas tant de rassembler les informations empiriques - même si elles sont indispensables - que de penser les orientations possibles de la recherche. L'écriture d'une histoire du phénomène religieux dans la Caraïbe, entreprise à partir d'une perspective décentrée par rapport à l'Europe, engage nécessairement Les Caraïbéens dans une confrontation avec la culture occidentale. Plus ils prétendront s'en distancier, plus ils la rencontreront en eux-mêmes à travers le phénomène religieux, puisque c'est sous le signe de la conquête que la religion prend place dans la formation des sociétés et cultures de la Caraïbe. » (Laënnec Hurbon)

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur Haïti

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com