BiblioMonde

Politique étrangère sous le règne de Hassan II (La)

par Rachid El Houdaïgui

( Livre )
Harmattan (L')
Collection Histoire et perspectives méditerranéennes
février 2003, 306 p., 24.5 euros

ISBN : 2747539369

Par une gestion habile de la politique étrangère, le roi Hassan II avait acquis tout au long de son règne une renommée internationale qui lui permit d'asseoir son pouvoir au niveau national autant que régional. Son rôle de médiateur lors des crises israëlo-arabes lui assurera les soutiens nécessaires pour museler les oppositions intérieures, calmer les prétentions algériennes sur le Sahara occidental, éradiquer le Front Polisario et faire valoir ses revendications territoriales auprès de l'Espagne.

« Il s'agit de démontrer pratiquement que lorsqu'une initiative diplomatique est prise par le sommet de l'état, elle est le produit d'une interaction politique complexe. Cette interaction trouve parfaitement son sens dans l'existence d'une compétition politique permanente entre deux acteurs historiques, le roi Hassan II et les partis politiques du mouvement national, autour d'un enjeu politique majeur, à savoir la définition de la forme de l'état. L'intensité des rapports entre ces deux acteurs de 1961 à 1999 sera le facteur déterminant du fonctionnement du système politique et, par contrecoup, de la production de la politique publique. La politique étrangère est à cet égard une illustration parfaite de cette jonction. On peut donc se demander comment le roi Hassan arrivait-il depuis l'indépendance à produire ses choix diplomatiques dans un contexte marqué simultanément par la dynamique concurrentielle des autres acteurs nationaux, la fragilité de la position géopolitique et les contraintes de l'ordre mondial ? En cas de crise nationale à dimension internationale ou encore en cas de conflit régional et mondial, comment le Palais arrivait-il à gérer ces moments de tensions ?

Ces questions soulèvent avec acuité ce que nous appelons le cheminement complexe de la production de la politique étrangère. Les meilleurs moments pour vérifier les caractéristiques de ce cheminement sont les crises, car c'est à ce moment qu'apparaissent les vrais enjeux et les intentions des acteurs nationaux, c'est à cet instant aussi que l'on peut mesurer la liberté d'action du principal décideur, le Roi, et d'autres prétendants à l'élaboration de la décision, les partis politiques, le patronat et les ONG nationales. Les nombreuses crises auxquelles sont confrontées les hautes sphères de l'état marocain depuis l'indépendance montrent souvent un chef d'Etat pris en tenaille; d'un côté, il tient à maîtriser la stabilité du système politique face aux partis du mouvement national, et de l'autre, il fait en sorte que la position diplomatique adoptée soit au diapason de ses engagements internationaux notamment vis-à-vis de ses amis qui lui garantissent, en contrepartie, l'équilibre régional au Maghreb. » (présentation de l'éditeur)

Cet ouvrage est la publication de la thèse de doctorat de Rachid El Houdaïgui

Dans BiblioMonde

Visages de la diplomatie marocaine

Notre dossier sur le Maroc

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com