BiblioMonde

Refuzniks israéliens

par

( Livre )
Agnès Viénot
Collection Moisson Rouge
mars 2003, 241 p., 18 euros

ISBN 2914645317

Ces soldats qui refusent de combattre en territoires occupés

« Le neveu de l’ex-Premier ministre Netanyahou vient d’entamer sa sixième peine de prison pour avoir refusé de faire son service militaire dans les territoires occupés. Cette attitude n’est pas anecdotique. Elle reflète celle de jeunes Israéliens – de plus en plus nombreux –, qui refusent de se rendre complices des crimes de guerre commis dans les territoires et de participer à une occupation qu’ils jugent coloniale.

Autour d’une série de portraits, d’interviews, de reportages et de témoignages réalisés cette fin d’année à Jérusalem, Tel Aviv, Gaza et Naplouse, l’ouvrage révèle la montée en puissance de ce mouvement de résistance. » (présentation de l’éditeur)


Janvier 2002 : Cinquante-deux officiers et réservistes des unités combattantes israéliennes déclarent refuser désormais toute mission dans les territoires occupés. Alors que la deuxième Intifada sert de toile de fond à une radicalisation sans précédent du conflit israélo-palestinien, cette initiative, "Le Courage de Refuser", fait l'effet d'un coup de tonnerre. En Israël, l'armée, institution essentielle, a, en effet, servi de creuset aux différentes communautés et formé la majorité des leaders politiques. Toute dissidence née en son sein prend donc un relief particulier : Les refuzniks, nés en Israël, ont vécu avec l'occupation. Leur contestation dépasse les débats internes du sionisme, si souvent mis en avant. Ce qu'ils refusent, ce sont le mythe de l'héroïsme, la souffrance inutile, l'oppression et la colonisation d'un autre peuple. Vite médiatisé, leur mouvement s'est amplifié; il occupe une place remarquée dans l'opposition à la politique du Premier ministre Sharon, et amène la gauche sioniste et le mouvement pacifiste à se remettre profondément en cause. Ce livre raconte l'histoire des refuzniks, à l'aide de portraits, d'interviews, de reportages. Il se veut l'écho d'une "morale en acte", l'espoir d'une autre politique israélienne.

Les auteurs : Tamir Sorek, professeur à l’université de Tel Aviv, est un des premiers refuzniks - Fabienne Messica est journaliste et sociologue. Elle appartient au comité SICO (Solidaire des Israéliens contre l'Occupation), dont l'objectif est d'informer sur les activités des individus et des groupes qui, en Israël, refusent la politique d*occupation coloniale.

Dans BiblioMonde

À contre-chœur : les voix dissidentes en Israël



Sur la Toile

Dossier : les voix dissidentes en Israël

L'honneur de Tsahal

Commentaire de Fabienne Messica

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com