BiblioMonde

Rhétorique spéculative

par Pascal Quignard

( Livre )
Gallimard
Collection Folio
1997, N°3007, 5.8 euros
Première édition : Calmann-Lévy - 1994
ISBN : 2070394204

« J'appelle rhétorique spéculative la tradition lettrée anti-philosophique qui court sur toute l'histoire occidentale dès l'invention de la philosophie. J'en date l'avènement théorique à Rome, en 139. Le théoricien en fut Fronton. L'expression courante "C'est un littéraire" n'est pas une insulte. Elle est dotée de sens. Elle renvoie à une tradition ancienne, marginale, récalcitrante, persécutée, pour laquelle la lettre du langage doit être prise à la littera. Cette tradition oubliée est la violence de la littérature. » (L'auteur)

« L'ennemi est d'emblée désigné : la philosophie, ou, plus précisément, tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à une quête du sens, ce "rêve inhumain dans la nuit". Pour enrayer " le tourniquet linguistique, qui bavarde sans répit au fond de notre esprit ", il n'est, répète-t-il à l'envi, qu'un moyen : répudier tout principe de raison, se laisser surprendre par l'inouï que la langue recèle, vouloir n'en rien maîtriser. Pour bien défendre, il faut savoir attaquer. S'appuyant sur cette règle élémentaire de toute stratégie, Quignard part donc en guerre. Ses armes seront érudites (…).

Chez Quignard, la guerre dont nous parlions est subjective, amoureuse; elle est une passion personnelle. L'érudition est la technique, le moyen mis en oeuvre pour faire triompher moins un point de vue général que l'actualité même de cette passion littéraire. Convoquant les orateurs latins, mais aussi Longin, auteur grec d'un Traité du sublime, Nicolas de Cuse, le Pogge florentin, Goethe, ou encore avec ce goût de l'anachronisme qu'on lui connaît bien Serge Moscovici, Quignard met en branle une subtile machine visant à détruire un adversaire abstrait, à qui il prête la figure du philosophe, du penseur ou du théologien. Dieu n'est pas la source du langage, seulement son effet. La raison est sans raison. Quant à la "causalité", elle est "un mythe de sorcellerie consubstantiel au langage". Seule l'image, surgie des profondeurs, apparaissant pour la première fois, imprévisible, violente, "indéductible", "obscène", pure de toute intention, est apte à s'opposer au "langage sacrifié", au "postmythique", au "logos prédécoupé". L'"ordalie" est à ce prix : "Toute oeuvre qui ne défie pas son rêve dans l'expression de son rêve est une oeuvre morne." » (extrait d'un article de Patrick Kechichian, Le Monde, 27 Janvier 1995)

Commander l'édition originale

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com