BiblioMonde

Le sang de la Chine

par Pierre Haski, Bertrand Meunier

( Livre )
Grasset & Fasquelle
2005, 228 p., 18 euros

ISBN : 2246686512

Quand le silence tue  : une enquête journalistique accompagnée de photos de Bertrand Meunier

« Dix ans après le scandale du sang contaminé en France, des paysans chinois de la province du Henan ont vendu leur sang, au milieu des années 1990, pour arrondir leurs fins de mois. Réalisées dans des conditions sanitaires déplorables - seringues partagées, sang réinjecté après extraction du plasma - ces collectes ont propagé le virus du sida. Très tôt conscientes de la catastrophe, les autorités locales ont préféré se taire, jusqu'en 2003. Un silence meurtrier, qui a conduit à la contamination d'environ 300 000 personnes, selon une estimation médicale sérieuse. » (L’Express, mai 2005)


Au début des années 1990, les autorités sanitaires du Henan, une; province rurale très peuplée située, au centre de la Chine, ont incité les paysans les plus pauvres à vendre leur sang pour compléter leurs revenus. La collecte s'effectuait sans la moindre précaution, ouvrant la voie à la contamination par l'hépatite ou le sida. En 1995, on découvre la présence du virus HIV dans ce commerce du sang qui est alors interdit, sur, ordre de Pékin. Pourquoi les autorités provinciales du Henan ont-elles décidé de cacher la vérité, et de laisser mourir des dizaines de milliers, et plus probablement des centaines de milliers de paysans infectés ? Une catastrophe humaine sans précédent, et, l'une des plus grandes malversations liées au sida se déroulent depuis dans le centre de la Chine. Mais qui eu parle ? Premier dans la presse française à avoir révélé l'ampleur de l'épidémie, Pierre Haski est retourné dans ces villages, en compagnie du photographe Bertrand Meunier, voyageant de nuit pour éviter les milices qui barrent la route aux journalistes et aux organisations non-gouvernementales chinoises. Autopsie d'un scandale, dénonciation d'un mensonge d'Etat, enquête clandestine, ce livre salutaire donne un visage humain à tous ces anonymes sacrifiés au culte de l'efficacité : les damnés de la Chine moderne.

« Je ne pense pas sortir du cadre de mon travail journalistique en publiant ce livre. C’est l’essence même de ce métier que de s’intéresser et de révéler des affaires de ce genre. Avec, en permanence à l’esprit, l’espoir d’aider à résoudre des situations qui relèvent de l’injustice ou de l’arbitraire. C’est la même démarche qui m’a animé avec Le journal de Ma Yan qui a donné naissance à une ONG, Enfants du Ningxia, qui mène une importante action sur le front de l’éducation dans une province défavorisée et oubliée. Le fait d’être un étranger me donne évidemment plus de latitude que pour les journalistes chinois. Mais n’oublions pas que le premier article sur ce scandale a été écrit par un journaliste chinois dont je raconte l’histoire dans le livre : il a perdu son emploi et a dû s’enfuir de sa province. Ce journalisme-là existe aussi en Chine, et il est autrement plus dangereux que pour un Occidental. » (extrait d’un entretien avec Christelle Destombes, Interdépendances premier trimestre 2006)

Ce livre a obtenu le prix International des médias (Genève) 2005 et le prix Joseph Kessel 2006.


Dans BiblioMonde

Cinq ans en Chine, Chronique d'une Chine en ébullition

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com