BiblioMonde

11 septembre... 1973

par Hector Pavon

( Livre )
Le Félin
Collection Histoire et société
Langue d'origine : espagnol
Traduit par Jean-Pierre Tailleur et C. Fuhrer
septembre 2003, 93 p., 10.5 euros

ISBN : 2866455185

11 septembre 1973, au Chili. L'armée, appuyée par la CIA, cerne le palais présidentiel à Santiago, la capitale. À l'intérieur, le président démocratiquement élu Salvador Allende refuse de se rendre. Il se bat jusqu'au bout et finit par se donner la mort. Le général Pinochet prend alors le pouvoir. Il reçoit les félicitations du secrétaire d'État américain, Henry Kissinger. Plus de 3 000 personnes sont assassinées pendant les dix-sept ans que dure la dictature. Ce coup d'État symbolise l'imposition par la force du modèle néolibéral en Amérique latine. Les mouvements guévaristes et marxistes sont écrasés. Des dictatures militaires se mettent en place, avec le soutien des États Unis. Les méthodes de déstabilisation et de propagande développées au Chili continuent d'être utilisées dans de très nombreux pays. Par son ampleur, par sa dramaturgie, la journée du 11 septembre 1973 constitue l'un des actes fondateurs de l'impérialisme américain.

« Le volet économique est assuré par les "Chicago boys", jeunes gens envoyés étudier aux Etats-Unis dans les années 1960. Leur maître, l'économiste Milton Friedman, est reçu avec les honneurs à Santiago. Cet aspect de la dictature est particulièrement mis en valeur par Hector Pavon dans son livre 11 Septembre... 1973. Il indique que si la déréglementation sauvage du néolibéralisme produit dans un premier temps le "miracle chilien", avec un taux de croissance de 6,8 % de 1978 à 1981, "au fil des années, les Chicago boys présentent des plans de plus en plus drastiques qui provoquent des licenciements massifs, augmentent la pauvreté". En 1982, c'est l'effondrement  : le taux de chômage grimpe à 30 %, 1 200 entreprises font faillite, entraînant avec elles les banques qui leur ont fait crédit.

Très solidement documenté, l'ouvrage d'Hector Pavon, plus axé sur les relations Chili-États-Unis, décrit la dictature chilienne comme un laboratoire de la lutte contre la subversion marxiste, mais aussi du néolibéralisme, "consacré à délimiter les principaux concepts du consensus de Washington par le biais du fusil et de la torture". Le Consensus de Washington désigne l'accord qui sera adopté en 1990 entre le gouvernement américain, le FMI et la Banque mondiale pour définir le modèle d'Etat et de politique économique applicable à l'Amérique du Sud. Manière, pour l'auteur, de souligner que c'est sous la dictature de Pinochet que s'est forgée la politique économique qui a mené les pays du cône Sud (l'exemple le plus spectaculaire étant l'Argentine) au naufrage actuel : "Le régime militaire a vidé de son sens le mot "démocratie". (...) L'orientation exclusivement économique de la vie politique a interdit tout projet collectif, toute préoccupation sociale." » (extrait d'un article de François Maspero, Le Monde, 12 septembre 2003)

Ce livre a été inspiré par le court-métrage du réalisateur britannique Ken Loach, intitulé 11 septembre... 1973, et sorti sur les écrans en décembre 2002.

Préface de Ken Loach

Chili, 11 Septembre 1973 : Leçons d’une tragédie (Dominique Vidal, Le Monde diplomatique, septembre 2003)

Soirs d’euphorie, matin de désespoir (par Pierre Kalfon, Le Monde diplomatique, septembre 2003)


Dans BiblioMonde

Une bibliographie sur Pinochet et les années de dictature : en bas de page (BiblioMonde)

Notre dossier sur le Chili (BiblioMonde)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com