BiblioMonde

Smyrne et l'Occident de l'Antiquité au XXIe siècle

par Léon Kontenté

( Livre )
Yvelinédition
2008, 920 p., 39 euros

ISBN : 978-2846681698

Smyrne (Izmir aujourd'hui) est une ville méditerranéenne située en Turquie. Comme beaucoup de ports méditerranéens, Alexandrie, Livourne ou Marseille, elle a connu de multiples mutations, sociales, économiques, linguistiques et culturelles. Cité grecque avant d'être un port romain, elle est devenue une forteresse byzantine, puis une ville ottomane. Terminus de la caravane d'Iran au XVIIe siècle, elle deviendra un port d'exportation de produits agricoles un siècle plus tard, pour devenir au XIXe siècle la ville la plus dynamique de l'Empire ottoman. C'est à Smyrne que verra le jour la presse ottomane ainsi que la première ligne de chemin de fer de l'Empire ; Smyrne est par ailleurs un des plus intéressants exemples de la cohabitation pluriethnique des villes ottomanes.

Cet ouvrage est avant tout une histoire de Smyrne et de sa région. Smyrne fait partie inhérente d'un monde égéen homogène; son hinterland naturel est maritime à l'ouest, et terrestre à l'est. Ces deux mondes, maritime et terrestre, ont depuis la nuit des temps fait partie d'un même ensemble économique et culturel. Smyrne n'a pas toujours été la ville phare de la région, « la Perle de l'Orient » dont parlait Lamartine. Pendant ses périodes d'éclipse, elle a laissé sa place de plaque tournante régionale à d'autres villes ; à Éphèse à l'époque romaine ou à Chio au Moyen Âge. C'est pour cette raison que nous avons insisté sur le contexte régional dans lequel Smyrne a évolué, en essayant d'expliquer ses éclipses et ses renaissances, souvent surprenantes. C'est aussi une histoire de Smyrne par rapport à l'Occident. L'Occident a été toujours présent dans la région; les Galates, hordes barbares occidentales, étaient en Asie Mineure bien avant les Romains ; durant la période romaine, des colons latins s installeront à Smyrne, durant la période byzantine, les Génois transformeront Smyrne en place fortifiée et au XVIIIe siècle les Français et les Livournais contribueront à sa renaissance. Smyrne entretiendra toujours des relations privilégiées avec l'Occident qui sera une des composantes de son histoire au même titre que les Grecs et que les Turcs (à partir du XIIe siècle) avant même de devenir la ville cosmopolite où cohabiteront Turcs, Grecs, Juifs, Arméniens et Levantins. Il est difficile d'écrire une histoire de Smyrne en restant impartial, d'autant plus que les sources d informations le sont rarement.

L'histoire turque a tendance à occulter ou minimiser le passé hellénique de Smyrne et certains historiens noient l hellénisme smyrniote dans le cosmopolitisme de la ville. Les Grecs minimisent le passé turc de Smyrne, qui est indéniable, et surtout ils développent l'idée de la continuité depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque moderne, ce qui est sujet à caution. Le but de ce livre est aussi d'offrir une trame chronologique. Plusieurs historiens contemporains ont approfondi certaines périodes de l'histoire de Smyrne; d'autre part des ouvrages de « varia » ont apporté des informations très utiles sur certains sujets. Mais certaines périodes de l histoire de la ville sont encore bien obscures. Cet ouvrage est avant tout une histoire « continue » depuis l'Antiquité jusqu'à la période contemporaine, ayant pour objectif de faire apparaître sur la durée, les évolutions, les ruptures, les changements, les renaissances multiples, et surtout mettre en exergue le surprenant potentiel d'adaptation de cette ville aux multiples facettes.

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur la Turquie et sur Smyrne



 
© BiblioMonde.com