BiblioMonde

Souvenirs de Jérusalem

par

( Livre )
Fayard
Langue d'origine : arabe
Traduit par Odile Demange
2005, 262 p., 19 euros

ISBN : 2213623090

Les souvenirs d’enfance de Sirine Husseini Shahid, descendante d’une famille de notable palestinien, vivant en exil au Liban, la mère de Leïla Shahid. Une évocation de Jérusalem dans les années 1930

Par petites touches, Sirine Husseini Shahid nous brosse le portrait d'une famille palestinienne, la sienne, installée à Jérusalem depuis plusieurs siècles et contrainte en 1936 de prendre la route de l'exil pour se réfugier à Beyrouth. Née en 1920, l'auteur passe son enfance et le début de son adolescence dans cette ville cosmopolite où différentes communautés et différentes religions se côtoient sans hostilité. Mais les souvenirs, teintés de nostalgie, de ces jours heureux n'occultent pas la montée des troubles et de la répression britannique. La résistance palestinienne des années 1930 et 1940 est décrite de façon admirable, comme un mouvement d'hommes cultivés, courageux, se battant pour empêcher l'occupation étrangère de leur pays. Cette succession d'images intimistes, disposées sur une trame chronologique qui sert de fil conducteur à la narration, permet de prendre toute la mesure du déchirement du peuple palestinien. Mais Sirine Husseini Shahid ne se contente pas de raconter l'existence de ces classes privilégiées et cultivées qui ont subi l'exode. Elle dépeint également le sort des Palestiniens restés à Jérusalem, de ceux aussi qui, issus de milieux modestes, ont été plus douloureusement frappés que sa famille par la paupérisation et l'occupation coloniale.

« Le livre de Sirine Husseini Shahid est un trésor historique et humain. [...] C'est un témoignage intime, sans doute, mais c'est également de la littérature - familière, humaine, sincère, généreuse et éloquente ». (Edward Said)

« Le livre se présente comme une succession de récits d’événements, heureux ou tragiques - le départ à la campagne avec la rencontre des Bédouins, la mort de sa petite soeur - et un " recueil d’images " fait de nombreux portraits. Parmi ces portraits, celui du père, Jamal Al Husseini, occupe une place toute particulière. La petite fille lui est très attachée. À travers lui, elle comprend dès son plus jeune âge que son univers, aussi privilégié soit-il, est fragile et menacé. Elle n’a que quatre ans quand, lui montrant le flot des réfugiés arméniens fuyant le génocide turc et tout juste arrivés à Jéricho, il lui dit : "Si nous, Palestiniens, ne travaillons pas de toutes nos forces, ce sera bientôt à nous de parcourir le monde en quête d’un refuge." Quelques années plus tard, ce père visionnaire sera arrêté par les Britanniques puis exilé, avec d’autres militants nationalistes palestiniens. Il finira par s’installer avec sa famille à Beyrouth, alors que Sirine n’est encore qu’une adolescente. Rien, pas même la fortune, n’aura pu leur épargner les chemins de l’exil et les malheurs qui l’accompagnent, jusqu’à l’éclatement de la famille et sa dispersion. » (L'Humanité, 2005)

Préface de Edward Saïd

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur Jérusalem


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com