BiblioMonde

Tous les matins du monde

par Pascal Quignard

( Livre )
Gallimard
Collection Folio
1993, 116 p., 4.5 euros
Première édition : 1991
ISBN : 2070387739

Ce livre évoquant la jeunesse du musicien Marin Marais a été adapté au cinéma par Alain Corneau en 1991.

« Il poussa la porte qui donnait sur la balustrade et le jardin de derrière et il vit soudain l'ombre de sa femme morte qui se tenait à ses côtés. Ils marchèrent sur la pelouse. Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu'à la barque. L'ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu'il en retenait le bord et la maintenait près de la rive. Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura : - Je ne sais comment dire : Douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids. » (Pascal Quignard, extrait)

« Pascal Quignard n'a pas essayé d'écrire la vie de M. de Sainte-Colombe - les dictionnaires ignorent son prénom, tout comme la date exacte de sa naissance et de sa mort, - joueur de viole et compositeur réputé de la seconde moitié du dix-septième siècle, et de ses relations avec le plus célèbre de ses élèves, Marin Marais (1656-1728), qui connut la gloire auprès de Lulli cependant que son maître refusait obstinément tous les honneurs de la cour. Quignard profite au contraire de l'obscurité qui entoure Sainte-Colombe, de l'extrême minceur de l'oeuvre qu'il a confiée à la postérité, pour construire un personnage inoubliable, une sorte de quintessence du musicien, du créateur par excellence. Sainte-Colombe ne vit que par sa musique et sa musique n'existe que par un dialogue tendu, passionné, exclusif avec la mort. (…)

Chez Quignard, le maître ne renvoie pas l'élève par jalousie de virtuose; il le chasse parce que Marais, aussi habile qu'il puisse être - et parce qu'il n'est que suprêmement habile - ne sera jamais un musicien : il est trop porté du côté de la vie, de la compagnie des femmes, des honneurs et des places, de la parfaite copie technique, pour ne pas ignorer définitivement le caractère mystique de la création, la solitude essentielle qui ne se rompt que par le dialogue avec l'invisible, cette corde supplémentaire qui n'est pas un artifice pour virtuose mais un moyen de plonger plus avant, plus bas encore dans le chant profond de la misère d'exister. » (deux extraits d'un article de Pierre Le pape, Le Monde, 13 Décembre 1991)

Commander l'édition originale

Le film

Réalisé par Alain Corneau, scénariste : Alain Quignard. Principaux interprètes : Depardieu père et fils (dans le rôle de Marin Marais, jeune et adulte), Jean-Pierre Marielle, Anne Brochet... Le film a reçu le prix Louis Delluc 1991 et 7 Césars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Le synopsis (très fidèle au livre) : Depuis la mort de sa femme, Sainte Colombe s'est réfugié dans la musique. Maître incontesté de la viole, il hait les honneurs et la cour. Marin Marais, son contraire, devient son disciple. Son talent est immense. Mais Sainte Colombe ne veut pas livrer les secrets de sa musique à un homme plus attiré par la gloire et les fastes de la cour que l'essence même de son art.

Commander le DVD ou la vidéo


____________________________________________

Si vous commandez ces articles à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com