BiblioMonde

Tu ne traverseras pas le détroit

par Salim Jay

( Livre )
Mille et une nuits
Collection Petite collection (La)
2000, 112 p., N°329, 1.52 euros

ISBN : 2842055691

À travers ce récit à la fois poétique et politique, l'auteur défend le droit de circuler librement comme jadis. Il donne la parole à ceux qui veulent fuir le Maroc, poussés par le désespoir, et les fait dialoguer avec des voyageurs arabes du moyen âge et des écrivains d'aujourd'hui.

« La misère du sort réservé aux émigrés clandestins occupe notre actualité : macabres découvertes de corps dans des camions frigorifiques ou dans des soutes d’avion; naufrage d’un navire délivrant sur un autre sol étranger des hommes sans pays ; sinistre traite et exploitation par des filières mafieuses…

Parmi cette vague que rien ne paraît pouvoir contenir, tant la détresse pousse certaines populations à choisir le départ, le cas de l’émigration marocaine, de l’autre côté de la Méditerranée. Le détroit de Gibraltar, porte de l’Europe, couloir de mer meurtrier, est un appel irrésistible à fuir, à tenter sa chance ailleurs que là où elle est refusée à la jeunesse, à vraiment vivre sa vie.

Salim Jay, écrivain marocain résidant en France depuis trois décennies, a choisi, dans une forme littéraire originale, mêlant documents, témoignages et récits – sans toutefois que son texte ne prenne jamais un ton journalistique – de faire entendre des voix : des voix personnelles et collectives, disant toutes le désir de traverser le détroit, la peur et le danger du voyage, les difficultés de la clandestinité dans la nouvelle société.

"Nous sommes ainsi de plus en plus nombreux, partout dans le monde, qui lorgnons vers des eldorados à découvrir, acceptant de courir des risques affreux.[…] Nous sommes les dépositaires d’une résolution qu’aucune menace, aucune punition ne parviennent à désarmer. […]
Est-ce le même rêve que le nôtre celui des Sénégalais, des Maliens, qui gagnent le Maroc dans l’espoir d’atteindre l’Europe ?

Bien sûr, parce que le monde est devenu le rêve du monde. Leur voyage marocain est un calvaire. Le rêve du monde est devenu le cauchemar du monde. J’ai appris avec écœurement qu’à Taza, sept Africains de l’ouest ont été amenés à l’hôpital de la ville, blessés, et que cinq d’entre eux ont dû être amputés". » (présentation de l’Éditeur).

Dans BiblioMonde

Les Clandestins Treize villageois marocains se noient en traversant clandestinement, en barque, le détroit de Gibraltar pour rejoindre l'Europe.

Cannibales : Une dizaine de personnes dont une femme et son bébé sont prêts à risquer leur vie pour quitter le Maroc et se rendre en Europe. Dans l’attente du passeur, l’auteur décrit le parcours de chaque personnage, ses espoirs et son désespoir.

Sur la Toile

L'Occident fantasmé des jeunes marocains par Manuel Schotté, Terre d'Escale, 7 novembre 2002.

Recrudescence de l’immigration clandestine : Les immigrés clandestins continuent de se déverser sur les côtes espagnoles. Malgré les mesures prises par les autorités, plusieurs clandestins passent entre les mailles des filets. Les passeurs se tournent vers le Sud pour contourner le dispositif mis en place dans le nord du Royaume (par Abdelali Darif Alaoui, Maroc Hebdo, septembre 2002)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com