BiblioMonde

Trésors de la Croatie ancienne

par Eduard Hercigonja, Ivan Supicic (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Somogy
juin 2001, 38.11 euros

ISBN : 2850562874 - Ouvrage collectif

Ce livre est la traduction française du premier des cinq volumes d'une histoire des rapports entre la Croatie et l’Europe du point de vue culturel, scientifique et artistique. Ce volume couvre la période de la genèse de la Croatie du VIIe à la fin du XIIe siècle et de son apogée médiéval.

« La Croatie manifeste au plus haut point son caractère européen par la combinaison remarquable d’une personnalité où s’affirment jusqu’à aujourd’hui, dans les épreuves et les tourmentes, la conscience identitaire et l’appropriation des diverses cultures avec lesquelles elle a été en contact. Comme l’Europe elle-même, la Croatie est faite d’acculturations successives qui l’ont enrichie sans l’altérer.
Cette diversité est d’abord inscrite dans la géographie au contact entre Orient et Occident, entre l’Europe du Nord et celle du Midi.

Elle a été ensuite le fruit de l’histoire. La Croatie a recueilli l’héritage de l’Empire romain, autour de Salone, capitale de la Dalmatie romaine. D’origine slave, elle a intégré à l’héritage slave continué les apports de ses voisins carolingiens, byzantins, vénitiens et sud-italiens, pannoniens et notamment hongrois.

Elle s’est convertie au christianisme latin, la première des peuples slaves, ce qui l’a placée sur la frontière conflictuelle (on le voit encore aujourd’hui) du christianisme grec orthodoxe, mais qui l’a intégrée, d’une façon qui devrait être mieux reconnue aujourd’hui, à la Chrétienté latine, berceau de l’Europe. Elle a su, tout en étant "la région la plus orientale de l’Europe où la langue et l’alphabet latins furent utilisés dans la pratique diplomatique", unir le latin écrit au cyrillique et, surtout au niveau de la liturgie, au glagolitique, ce que le pape Innocent IV finit par accepter au milieu du XIIIe siècle. Aussi le pape Paul VI a-t-il pu dire qu’elle appartient aux "territoires de rencontre et de dialogue".

On verra dans ce superbe livre qui fera rougir beaucoup de ses lecteurs français, moi le premier, pour leur ignorance, la floraison d’un des plus beaux arts européens du Haut Moyen Age. On y rencontrera deux des plus hautes figures intellectuelles du Moyen Âge : le théologien saxon Gottschalk, hôte du prince Trpimir de 846 à 848, et le grand savant Herman le Dalmate, brillant élève de l’école de Chartres de 1130 à 1134, un des premiers introducteurs en Europe de la culture arabe et grecque transmise par les Arabes. » (extrait de la préface de Jacques Le Goff).

Une publication de l’Académie croate des Sciences et des Arts, Somogy Éditions d’Art et les Éditions Antun Gustav Matos


Avant-propos par Raymond Daudel - préface de Jacques Le Goff - Ouvrage publié dans le cadre de la « Décennie mondiale du développement culturel » de l’UNESCO.

Dans BiblioMonde

Trésor du Moyen Âge et de la Renaissance XIIIe-XVIe siècles

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.




 
© BiblioMonde.com