BiblioMonde

Une amitié européenne

par Luan Starova (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Esprit des Péninsules (L')
Collection Balkaniques
1998, 236 p., 19.8 euros

ISBN : 2910435377

Cette amitié, c’est celle d’un intellectuel d’origine albanaise, Faik Konitza et d’un poète français aux origines italo-polonaises, Guillaume Apolinaire

Singulier destin que celui de Faik Konitza (1876-1942) qui passa au total soixante années sur les chemins de l'exil où, en 1903, il croisa un esprit frère : Guillaume Apollinaire. Celui-ci qualifiait son ami albanais de « véritable encyclopédie mobile » ainsi que de « Voltaire des Balkans », et la connivence entre les deux hommes devint telle que certains textes de l'auteur du Poète assassiné furent un temps attribués à Konitza, et réciproquement.

De son œuvre fort diverse, nous avons retenu les textes qu'il rédigea directement dans la langue de Saint-Simon et de Remy de Gourmont (ses deux maîtres), à la lecture desquels l'on ne peut que partager l'avis de Luan Starova : « S'il avait suivi le conseil d'Apollinaire et choisi d'écrire exclusivement en français, il ferait peut-être figure d'écrivain majeur, au même titre que Cioran. »

De fait, tant Esquisse d'une méthode pour se faire applaudir des bourgeois que La plus colossale mystification de l'histoire de l'espèce humaine, qui tiennent à la fois de l'humour d'Alfred Jarry et des trompe l'œil littéraires de Jorge-Luis Borges, révèlent un grand styliste. Quant à son époustouflant Essai sur les langues naturelles et les langues artificielles (paru en 1904), il s'agit d'une étude de première importance sur les prétendues « langues parfaites », dont Umberto Eco, d'accord en cela avec notre auteur, a jugé qu'elles se confondaient avec « l'histoire d'une utopie, ainsi que d'une série de faillites ».

Le présent volume réunit également l'ensemble des écrits, jusqu'alors dispersés, que Guillaume Apollinaire consacra à Konitza et à l'Albanie.

La substantielle introduction de l'écrivain Luan Starova (notamment auteur du Temps des chèvres chez Fayard) éclaire l'extraordinaire personnalité de celui qui fut tout ensemble un intellectuel aux profondes convictions européennes, un écrivain polyglotte, un francophone flamboyant, le réformateur de la langue albanaise, mais aussi un personnage de roman.

Contribution de Paul Lequesne et traduction de Dominique Vérin


Dans BiblioMonde

D’autres livres sur les relations entre la France et l’Albanie

Notre dossier sur l’Albanie


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com