BiblioMonde

Une bien modeste famille

par Dạ Ngân

( Livre )
Intervalles
Langue d'origine : vietnamien
Traduit par Charlotte Dang
2014, 348 p., 21 euros

Collection : Sémaphores - ISBN : 978-2369560081

Un roman majeur sur la condition féminine dans le Vietnam de la seconde moitié du XXe siècle. Il conte les obstacles rencontrés par un amour de deux êtres que tout oppose  : leur famille, leur environnement politique, le qu’en-dira-t-on, l’éloignement géographique, ainsi que la pénurie dans laquelle est plongé le pays dans les années qui suivent l’Indépendance.

Peignant la jeunesse idéaliste ayant pris part au combat pour l’Indépendance comme les vicissitudes de la construction d’un foyer en temps de paix, puis sa déliquescence, ce roman est celui du combat d’une femme, un combat de douze ans pour atteindre l’émancipation.

« Le roman de Da Ngân, Vietnamienne née en 1952 et engagée à 14 ans dans la guerre contre les Américains, s’étend sur les débuts de la période de paix qui a suivi. Un temps de désillusion, de pauvreté, de révolte des laissés pour compte contre l’arrivisme et «l’étau de fer du parti». Tiêp, le personnage principal, qui ressemble à l’auteur, est une femme du Sud qui entend s’émanciper et s’accroche à une histoire d’amour avec un écrivain, comme elle, mais établi à Hanoi. Hélas, l’homme, Dinh, est marié à une mégère, appelée Mac-ta, un clin d’œil à la Bertha de Jane Eyre, l’épouse folle de M. Rochester. L’héroïne, considérée comme une "dépravée", est bannie par sa famille, passe devant un conseil disciplinaire de l’Association des écrivains. Un portrait de femme intègre, partagée entre son amour maternel et celui pour son amant du Vietnam du Nord. » (extrait d'un article de Frédérique Fanchette, Libération, 15 octobre 2014)

Une bien modeste famille s’est vu décerner le premier Prix de l’Union des écrivains de Hanoi en 2005, puis de l’Union des écrivains vietnamiens en 2006. Compte tenu de son succès au Vietnam, il a été réédité à cinq reprises. Il a été traduit en anglais et publié par l’éditeur Curbstone Press (États-Unis). Il a été traduit du vietnamien par Charlotte Dang en 2014.

 
© BiblioMonde.com