BiblioMonde

Utilisation de la guerre dans la construction des systèmes politiques en Serbie et en Croatie (L')

par Diane Masson

( Livre )
Harmattan (L')
Collection Logiques politiques
2002, 352 p., 29 euros

ISBN : 2747531546

Une comparaison entre les systèmes politique serbe et croate au cours de la période 1989-1995, c’est à dire des prémices de l’éclatement de la Yougoslavie jusqu’au plus fort du conflit qui a ensanglanté l’ancienne fédération. Diane Manson analyse l'utilisation politique de la guerre comme outil de consolidation du pouvoir en Serbie et en Croatie, en s'intéressant aux répercussions du conflit sur les sociétés. Elle montre que « l'autoritarisme nationaliste » mis en place par les président Tudjman et Milosevic est non seulement le fait des élites qui ont pris le pouvoir à la faveur du conflit, mais aussi de la population qui par des votes successifs a légitimé ces systèmes. L’auteur évoque aussi le rôle des Églises, des ONG, les ambiguïtés des oppositions à ces régime. Un ouvrage érudit pour lecteur déjà initié à l’évolution politique de ces pays.

« Dans la multitude des travaux concernant la crise yougoslave, les problématiques abordées portent généralement sur l'ex-Yougoslavie dans son ensemble, ou bien sur l'étude d'une république particulière. Aucun auteur ne s'est intéressé plus spécifiquement à une comparaison entre les systèmes politiques serbe et croate. Les ouvrages et articles existants ont de surcroît toujours traité du conflit, de ses origines et de ses manifestations, ou encore de la démocratisation problématique en Serbie et en Croatie, mais jamais du lien de causalité entre les deux phénomènes, à savoir les conséquences des guerres yougoslaves sur les politiques (au sens anglais de politics) et les sociétés elles-mêmes. Le présent ouvrage expose et analyse l'utilisation politique de la guerre comme outil de consolidation du pouvoir chez les présidents serbe et croate. Pourtant, leur maintien entre 1990 et 1995 n'est pas seulement le fait de l'exploitation de la guerre, ni de la pérennité des traditions et des comportements politiques de l'ancien régime communiste : il est aussi le résultat des votes successifs des électeurs. De quelle manière les régimes politiques de Serbie et de Croatie peuvent-ils par conséquent être définis ? Loin d'être un phénomène uniquement politique, "l'autoritarisme nationaliste" est distillé par le haut (pouvoirs en place) et s'auto-alimente aussi grâce à l'interaction qui se crée entre les masses et leurs élites. » (présentation de l'éditeur)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com