BiblioMonde

Voyages de Vasco de Gama

par

( Livre )
Chandeigne
Collection Magellane
Langue d'origine : portugais
Traduit par Paul Teyssier et Paul Valentin
1998, 400 p., 29.73 euros
Première édition : 1995
ISBN : 2906462195 - 52 cartes et illustrations

Relations des expéditions de 1497-1499 et 1502-1503

Textes traduits et annotés par Paul Teyssier et Paul Valentin, et présentés par Jean Aubin.

« Ce volume réunit pour la première fois les onze témoignages parvenus jusqu'à nous des deux premiers voyages de Vasco de Gama aux Indes. Cette première liaison maritime entre l'Europe et l'Asie, par le cap de Bonne-Espérence, est, peu après le voyage de Colomb, un événement capital de l'histoire moderne.

Les auteurs de ces récits ne sont ni des écrivains ni même des chroniqueurs : ce sont des marins et des commerçants. La pluspart sont Portugais et Italiens, mais on trouve aussi parmi eux deux Allemands et un Flamand. Ces textes ont ainsi l'incomparable saveur de témoignages directs laissés par des hommes ayant participé personnellement aux événements. Ils offrent de surcroît une extraordinaire galerie de portraits d'aventuriers-fidalgos et de souverains locaux, en prise avec les malentendus sans fin qui présidèrent à leur rencontre. » (présentation de l’éditeur)

« Au nom de Dieu, amen. L'an 1497, le roi dom Manuel, premier du nom au Portugal, envoya quatre navires à la découverte. Ils allaient à la recherche des épices. Le capitaine-major de ces navires était Vasco de Gama. L'un des autres était commandé par son frère Paulo da Gama, un autre par Nicolau Coelho.

Nous partîmes du Restelo un samedi, qui était le huitième jour du mois de juillet de ladite année 1497, pour notre voyage. Veuille Dieu Notre-Seigneur faire qu'il s'accomplisse pour son service ! Amen.

Premièrement, le samedi suivant [15 juillet 1497], nous arrivâmes en vue des Canaries, et passâmes cette nuit-là sous le vent de Lançarote. Après une autre nuit, au lever du jour [16 juillet], nous étions à la Terra Alta.

Nous avons pêché pendant quelque deux heures, et le soir du même jour, à la tombée de la nuit, nous étions par le travers du rio do Ouro.
Pendant la nuit la brume fut si épaisse que Paulo da Gama d'un côté et le capitaine-major de l'autre perdirent le reste de la flotte.

Quand le jour fut levé [17 juillet] nous n'avons plus vu ce dernier, non plus que les autres navires. Nous prîmes la direction des îles du Cap-Vert, car l'ordre avait été donné, au cas où quelqu'un se perdrait, de suivre cette route.» (extrait)

Dans BiblioMonde

Vasco de Gama par Geneviève Bouchon, une biographie du navigateur


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com