BiblioMonde
 

La diaspora

Il faut être constamment un immigré
Iannis Xenakis, Buchet-Chastel, 1998
Dans ces entretiens, le célèbre compositeur et résistant grec, réfugié en France, parle de sa formation, de sa carrière, de son oeuvre et de sa méthode. Il livre aussi ses réflexions sur la création musicale contemporaine.

Grecs pontiques : diaspora, identité, territoires
Michel Bruneau, CNRS Éditions, 1998
Installés dès l'Antiquité dans la région du Pont, sur les rives de la mer Noire, au nord-est de la Turquie actuelle, les Grecs pontiques, qui comptent aujourd'hui plus d'un million d'individus dispersés dans le monde

Petits princes de l'univers (Les)
Constance Dima, Harmattan (L'),
Collection Mémoire du XXe siècle, 2002

Le sort de des enfants de réfugiés politique des années 1946-1949, recueillis par les États d’Europe Centrale

Patriarcat grec orthodoxe de Constantinople (Le)
Samim Akgönül, Maisonneuve et Larose,
Collection Monde méditerranéen, 2005

De l'isolement à l'internationalisation 1923-2003 : Une institution internationale de poids dans le monde orthodoxe

Grecs de Turquie (Les)
Samim Akgönül, Harmattan (L'), 2005
Le statut de la minorité grecque dans la république turque

Arméniens et Grecs en diaspora : approches comparatives
Michel Bruneau, Claire Mouradian, EFA, 2007
Cet ouvrage aborde la plupart des dimensions de ce phénomène : la famille et la parenté, les réseaux associatifs et entrepreneuriaux, les identités ethno-culturelles dans leurs rapports à la langue et à la littérature, les iconographies et la mémoire, le rôle que l’État-nation grec ou arménien entend jouer vis-à-vis de ses périphéries diasporiques, les mobilités et la multipolarité...

La communauté grecque à Marseille
Michel Calapodis, Harmattan (L'),
Collection Études grecques, 2010

Genèse d'un paradigme identitaire (1793-1914)

Les Grecs à Marseille, minorité ethnique ou nation en diaspora ?
Michel Calapodis, Harmattan (L'),
Collection Études grecques, 2012

L'enquête sociodémographique sur la population grecque de Marseille amène à penser le groupe phocéen sous l'angle d'une conscience nationale hellénique sans centre émetteur et portée par la Communauté, qui n'est pas rattachée à une mère patrie mais connectée au réseau des Communautés historiques de l'hellénisme : l'entité marseillaise s'identifie à la nation panhellénique, s'appuie sur son réseau d'héritages mémoriels et contribue à les co-construire et les ré-élaborer.

La ville, la nation et l'immigré
Katerina Seraïdari, Harmattan (L'),
Collection Compétences interculturelles, 2012

Rapports entre Grecs et Turcs à Bruxelles

 

 

 

© BiblioMonde.com