BiblioMonde
 

Les écrivains d'aujourd'hui

Le pays maudit
Svetislav Basara, Gaïa, 1998
Dans un pays imaginaire au nom rigoureusement imprononçable, mais dans lequel même le lecteur le moins attentif reconnaîtra la Yougoslavie de Milosevic...

Nouvelles de Serbie
, Magellan & Cie,
Collection Miniatures, 2012

Un recueil de nouvelles d'écrivains serbes contemporains

Le dictionnaire Khazar
Milorad Pavić, , 2002
Un roman-lexique en 100 000 mots : le thème central en est la conversion au judaïsme du peuple Khazar. Mais l'auteur s'amuse dans un style particulièrement inventif et drôle à mélanger savoureusement histoire authentique et légendes.

Dernier amour à Constantinople
Milorad Pavić, Noir sur Blanc, 2000
Se lisant comme autant d'anecdotes autonomes, les histoires qui composent ce roman renvoient aux vingt-deux cartes de tarot. Dans leur ronde byzantine, les personnages virevoltent et changent de rôles.

Prélude à la guerre
Vidosav Stevanović, Mercure de France, 1996
Roman lyrique et métaphysique qui nous entraîne dans une aventure riche de signes, où la poésie et la culture d'un peuple nous offrent le chant polyphonique des passions et de la mort.

La même chose
Vidosav Stevanović, Mercure de France, 1999
L'écrivain serbe raconte, après les tourbillons d'une guerre qui ont anéanti un peuple, des êtres dont il ne reste plus que des chairs béantes et des consciences torturées avec, à la bouche, un goût de mort, de vengeance et de haine.

Abel et Lise
Vidosav Stevanović, Esprit des Péninsules (L'),
Collection Balkaniques, 2003

Les destinées parallèles d'un Roméo et d'une Juliette de notre temps : Abel l'Albanais et Lise la Serbe, tous deux victimes d'une démence collective qui a pour nom le nationalisme.

Chagrins précoces
Danilo Kiš, Mille et une nuits,
Collection Petite collection (La), 2003

La deuxième partie de la trilogie romanesque « Le Cirque de famille » consacrée aux souvenirs d'enfance de l'auteur

Ça pourrait bien être votre jour de chance
Mileta Prodanović, Intervalles, 2014
Roman dont l'histoire se déroule à Belgrade, en 1999, pendant les bombardements de l’OTAN.
Une vision originale et sans concession de la politique internationale du temps de la guerre en ex-Yougoslavie. Avec un cynisme qui dénonce aussi subtilement la dictature que les bombardements et un humour féroce qui ne rate jamais sa cible.

À la guerre comme à la guerre !
Aleksandar Gatalica, Belfond,
Collection Romans étrangers, 2014

Une fresque historique romanesque de la Première Guerre mondiale dans les Balkans, à la fois drôle et sombre, une folle prouesse littéraire, mêlant les voix de quatre-vingts personnages, réels ou fictifs

 

 

 

© BiblioMonde.com