BiblioMonde

Diên Biên Phu, le rendez-vous historique

par Vo Nguyen Giap

( Livre )
Anako
Langue d'origine : vietnamien
Traduit par Nguyên Van Su
2004, 19 euros

ISBN : 2907754904

Le tome III des Mémoires de l'ex-commandant en chef de l'Armée populaire du Vietnam, couvrant l'année 1954 : la vision vietnamiene de la bataille décisive qui mis fin à la présence française au Vietnam.

Diên Piên Phu, le rendez-vous de l'histoire est le dernier tome des Mémoires du général Vo Nguyên Giap portant sur la période 1946-1954. L'auteur, qui fut le commandant en chef de l'armée populaire du Viêtnam durant trente ans et l'un des principaux acteurs de la bataille de Diên Biên Phu, a consulté de nombreux documents, aussi bien viet-namiens, qu'occidentaux, sur cet événement décisif da la guerre d'Indochine. Il nous en livre aujourd'hui un compte rendu précis et détaillé, émaillé de ses propres jugements et réflexions. Plusieurs ouvrages publiés affirment que Navarre, le commandant en chef du corps expéditionnaire français, a, lors de l'opération Castor, largué ses parachutistes sur Diên Biên Phu se fiant à des renseignements qui signalaient le mouvement vers le nord-ouest d'unités de l'armée vietnamienne ayant franchi la Da (rivière Noire). Pour le général Giap, l'occupation de Diên Biên Phu au cours de l'hiver et du printemps 1953-1954 était intentionnelle et succédait à l'opération Mouette dans le delta du Nord, qui devait permettre à Navarre d'avoir les mains libres pour pouvoir, lancer l'opération Atlante visant à occuper les trois provinces-libres de la Ve interzone, dans le Centre méridional. Il estime que c'était là une action raisonnable, une nécessité dans l'exécution du plan Navarre et que, par conséquent, il ne s'agissait pas, du moins initialement, d'une erreur. Cinquante ans après la fin du conflit, l'auteur en aborde les divers aspects avec une rare franchise. Le général Giap raconté notamment comment il réussit par deux fois à sauver ses troupes, s'abstenant même parfois de combattre et laissant en Navarre se croire vainqueur. Le tome III des Mémoires du général Giap ne décrit pas uniquement la bataille de Diên Biên Phu, il retrace l'histoire toute entière de la résistance viêtnamienne. Selon l'auteur, si les Viênamiens sont sortis vainqueurs du conflit, c'est qu'ils ont su, en se fondant sur leur tradition ancestrale du combat et la pensée de Ho Chi Minh, mener une véritable « guerre du peuple ».

« La bataille de Dien Bien Phu fut un gigantesque enchevêtrement de vies et de destins. Elle fut perdue, côté français, par l'état-major. Mais gagnée, des deux côtés, par des hommes qui sacrifièrent tout : les Vietnamiens pour obtenir à l'arraché une victoire décisive; les Français, les tirailleurs sénégalais, les tabors marocains pour finir prisonniers, pris dans l'étau d'une guerre qui leur échappait. Les lignes les plus émouvantes de Vo Nguyen Giap, général à la retenue de plume toute socialiste, concernent le commando viêt-minh qui, le 6 mai 1954 vers 23 h, fit sauter la colline Eliane 2 après avoir creusé un tunnel sous les défenses françaises et bourré ses entrailles d'explosifs. » (extrait d'un article de Richard Werly, Le Temps, 8 mai 2004)

Dans BiblioMonde

La Résistance encerclée : Le tome 1 des Mémoires du général Giap (1946-1950)

Le chemin menant à Diên Biên Phu : Le tome 2 des Mémoires du général Giap (1950-1953)

D'autres livres sur la bataille de Diên Biên Phu


D’autres livres sur le Vietnam


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com