BiblioMonde

Mehdi Ben Barka en héritage

par Bachir Ben Barka (direction de l'ouvrage)

TABLE DES MATIERES

Préface : À demain Si-Mehdi !, par Jean Ziegler

Ouvertures

- Ouverture 1, par Leila Shahid (OLP)

- Ouverture 2, par Sidiki Kaba

- Ouverture 3, par Henri Leclerc, ancien président de la Ligue des droits de l’Homme

Assassinats politiques : crimes d’État et raison d’État

- Le sens du colloque, le rôle de Mehdi Ben Barka, par Bachir Ben Barka

- Les responsabilités marocaines et françaises, par Maurice Buttin, avocat de la famille Ben Barka.

- Le recours à l’assassinat politique contre les mouvements de libération, par Victoria Brittain, chercheuse associée à la London School of Economics, collaboratrice du Monde diplomatique.

- Crimes d’État et impunité, par Patrick Baudouin

- Assassinats politiques, silences et complicités d’État, par Jean-Baptiste Rivoire

Le travail de justice et de vérité

- La lutte contre l’impunité, par Mohamed Sebbar

- Mehdi Ben Barka ou la conscience nationale, par M’hammed Aouad

Mémoire, histoire et écriture. Ben Barka ou la « profanation de l’homme » par Aragon, par Geneviève Chovrelat

- De la Tricontinentale à l’altermondialisme : les nouvelles formes de la solidarité internationale

- De la solidarité afro-asiatique à la solidarité des peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine : le rôle de Mehdi Ben Barka, par Otmane Bennani

Droit des peuples et droit international

- La déclaration d’Alger, par Salvatore Senese

- Le mouvement altermondialiste et le mouvement historique de la décolonisation, par Gustave Massiah, vice-président d'Attac

Postface

Après Bandoeng, du Caire et d’Alger à La Havane : Ben Barka et la Tricontinentale, par René Gallissot

Annexes

- Mehdi Ben Barka le pédagogue, par Mahdi Elmandjra

- Témoignages de Lakhdar Brahimi, Henryane de Chaponay, Gilles Martinet, Gilles Perrault, Mohammed Mansour, Mohamed Bensaïd Ait Idder

- Biographie (1920-1965 ?)

- L’affaire Ben Barka

- Les assassinats politiques commis en France

Quelques « affaires »

Les crimes politiques coloniaux au Cameroun

Farhat Hached, un crime d’État

Remerciements



 
© BiblioMonde.com