BiblioMonde

La Question

par Henri Alleg

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES


« On doit ce titre magnifique, excellent, à Jérôme Lindon, qui dirigeait les Editions de Minuit. En français, La Question revêt une signification qu’il n’a pas, à ma connaissance, dans d’autres langues. Depuis le moyen-âge, « mettre quelqu’un à la question », c’est le torturer. Dans les prisons mêmes, cette expression faisait sens. » (Henri Alleg)

« Le livre avait déjà fait l’objet d’une publication aux États- Unis en 1958, deux mois après sa parution et sa saisie en France. S’il a récemment suscité là-bas un regain d’intérêt, c’est que, comme le pouvoir colonial en Algérie, l’administration Bush a justifié le recours à des moyens extrêmes en invoquant la « lutte contre le terrorisme ». Lors de conférences que j’ai données aux États-Unis, j’ai été frappé par la précision des questions qui m’étaient posées, par des citoyens ou des journalistes, sur le "supplice de la baignoire". Supplice relevant, selon les termes de G.W. Bush, d’une méthode « légale ». J’ai reçu, là-bas, dans les universités où je me suis rendu, un accueil extraordinaire, très chaleureux. » (Henri Alleg)



 
© BiblioMonde.com